Dernières Infos
Salon Automobile

Salon international de l'automobile de Genève...

Cette nouvelle édition se tient du  7 au 17 mars 2013. Le contexte du marché de l'automobile est en pleine crise. Les aides accordées par les différents états européens et américains sont réduites ou supprimées en 2011. La surproduction automobile mondiale oblige les principaux constructeurs à restructurer leurs capacités de production vers les pays émergents.

Ce salon européen est un évènement attendu par tous les Amateurs d'automobile. L'édition 2013 se tient dans un climat économique pas très favorable pour l'automobile européenne. Les chiffres de ventes sont en baisses sur la période janvier et février en France, l'année s'annonce difficile pour les principaux constructeurs mondiaux sur les marchés européens sauf pour les marques allemandes.


 Depuis 2 à 3 ans, la fréquentation le vendredi, le samedi et le dimanche est telle qu'il est presque impossible d'approcher des stands. En conséquence, une partie de cette population vient en semaine. En conséquence, le mercredi, le jeudi deviennent des jours chargés l'après-midi. Cette année, nous nous sommes déplacés le jeudi 14 mars. On a pu circuler librement sans bousculade entre tous les stands.

 Les principaux constructeurs automobiles étaient présents. Cependant, la surface occupée par les stands a diminué. Il y a aussi moins d'effets visuels et techniques pour communiquer. Ce salon à taille humaine est toujours agréable à parcourrir.

 Au niveau des nouveautés, il y a moins d'annonce sur ce salon mais on voit apparaître une explication en force du système hydride pour motoriser les voitures sur la période 2010-2020. La technologie basée sur l'hydrogène a disparu cette année.


Plusieurs constructeurs ont exposé leurs solutions techniques à travers des maquettes, des prototypes, des conceptcars.

Les grandes marques automobiles ont exposé des moteurs à explosion, ... chacune a entrepris d'expliquer au public les avancées technologiques récentes.

Le mythe des grands noms comme Ferrari attire toujours une foule de passionnés.


A+


 La technologie hydride est déjà proposée à la vente depuis quelques annés par le constructeur japonais Toyota. Aujourd'hui, les principaux constructeurs sont obligés de proposer à son catalogue des véhicules avec cette technologie.

Sous le terme de véhicule hybride, on peut avoir des solutions techniques basées sur un moteur à essence et des moteurs électriques, un moteur diesel et des moteurs électriques.

Le groupe PSA propose à la vente la solution de l'HYbrid4 sur la DS5 mais Mitsubishi a exposé ce véhicule avec le concept GR - HEV.


 


Actuellement, l'avantage pour la technologie Hybride est de nécessité  aucune infrastructure. L'énergie cinétique est récupérée lors de la phase de décélération et de freinage du véhicule. Elle fait fonctionner les moteurs électriques afin de faire baisser la consommation de la voiture.

La solution de la voiture électrique est mise en avant par Citroën et Renault - Nissan nécessite une infrastructure pour alimenter en énergie le véhicule. Les dernières innovations permettent à travers des bornes de recharge rapide de recharger une batterie en 20 mn.


 

Le modèle ZE de chez Renault est le modèle électrique le plus vendu dans ce groupe. L'idée originale a été de proposer à la clientèle un engin électrique à 4 roues mais qui rappelle l'univers du scooter.


Cependant, Renault fonde beaucoup d'espoir sur le modèle Zoé. Cette voiture est une véritable berline cependant son autonomie est encore limitée. Son prix en France est d'environ 13.700 € en déduisant le bonus écologique de 7.000 €. Il faut payer une location mensuelle de la batterie environ 85 €.


 Actuellement, les premiers chiffres montrent une vraie demande pour les voitures hybrides, au niveau électrique, le marché reste confidentiel.

 

A l'avenir, la nouvelle concurrence des principaux constructeurs mondiaux sur ces marchés vont faire baisser le prix de vente de ces véhicules.


 L'édition 2013, n'est pas une année faste pour montrer au public les lignes futures des grandes marques mondiales.

Le bureau de style de Renault - Nissan se propose de développer un "Crossover" urbain  sur la base de la plateforme de la nouvelle Clio. Il est baptisé " Captur". Le public a remarqué et commenté le choix du constructeur.


Le Concept "Resonance" de Nissan  est vraiment une belle réussite.Il est conçu pour une propulsion hybride. Ce futur "Murano" est le haut de gamme des SUV de Nissan. Les concept-cars de la marque sont souvent produits rapidement après les salons de l'Auto sur les lignes validées auprès du public.


 Chaque année, il y a des nouvelles pistes qui débouchent sur des voitures de rêve. Cependant, au niveau du quotidien, on ne voit pas vraiment son usage ...

Le concept-car c'est idée force, des variations graphiques afin de déboucher sur un prototype à l'échelle 1. On peut mieux visualiser avec les volumes l'aérodynamique du projet.


Il est indispensable d'être un visionnaire mais aussi ingénieur afin d'intégrer les nouvelles technologies et les nouveaux matériaux.

Le constructeur japonais Honda a présenté le futur break de la gamme Civic Tourier en version Hybride.


 Le constructeur PSA à travers sa marque Citroën nous propose un concept-car "Technospace", le futur monospace pour remplacer le C4 Picasso.


Le public n'a pas été très enthousiasmé par cette présentation.


 Les grands noms de l'Automobile, on retrouve la marque Hispano Suiza. Elle a marqué l'Automobile comme la célèbre marque Bugatti. C'est toujours avec un certain plaisir que le public vient se ressourcer auprès de ces belles mécaniques. On entend des murmures ..... on évoque les lignes que les carrossiers savaient travailler .... des monuments .....


En 2013, le modèle exposé marque le renouveau de cette marque. On est séduit par sa ligne .....

La marque Ferrari est connu pour sa couleur rouge ...... mais il semble que l'année 2013 est marquée par la couleur rouge. La vedette a été le modèle "La Ferrari", une Ferrari hybride de 963 ch, la 1ère de cette firme.


,

Il est prévu dans construire 499 exemplaires. Déjà, le carnet de commandes est déjà complet !!!

La marque italienne Lamborghini frappe fort. Voici l'une des plus belles mécaniques exposées à Genève.


Le public est ébloui par la performance esthétique et technique. On sent la maîtrise d'un savoir-faire de pointe.


On remarque la qualité de finition et le sens du détail. On reconnaît que c'est du bel ouvrage.


 


 Le groupe Renault-Nissan-Dacia a attaqué le marché du 4 x 4 de loisir à bas coût à travers la marque roumaine Dacia. Le modèle Duster est vendu en 4 x 2 ou 4 x 4. Il a été commercialisé au printemps 2010 en Europe. Le salon de Genève a marqué son lancement  officiel.

Cette année, on met l'accent sur la famille avec la nouvelle version de la Logan MCV.


Depuis le marché du 4 x 4 est montré du doigt comme l'un des véhicules les plus polluants. Les écologistes dénoncent ce fait. Cependant, si on compare les émissions de gaz, on peut noter que des progrès ont été réalisés dans ce domaine.

Le groupe français PSA présente à travers sa marque Peugeot deux variantes sur le marché du SUV. Le modèle "Crossover 2008" pour la ville et le 4008 la campagnarde.

 


 


 La marque Audi apporte quelques transformations sur le Q3 et le Q7.

 

 

 A+


 On apprécie les shows organisés par les constructeurs pour mettre en avant tel ou tel nouveau modèle de la marque du groupe. Cette année, il faut reconnaître qu'il y a moins de spectacle dans le salon. Les dernières éditions utilisaient un débauche de moyens techniques dignes des plateaux de cinéma.

Le groupe PSA a utilisé ses surfaces d'exposition de chez Citroën afin de mettre en valeur le nouveau concept Technospace et la nouvelle C3.


Le public était nombreux pour venir admirer la voiture de rallye de Sébastien Loeb. Le pilote, 9 fois sacré champion du monde des rallyes WRC, et sa célèbre voiture sont encore très populaire.



 Chaque année, les marques italiennes sélectionnent des hôtesses qui mettent en valeur les modèles proposés. Mais on doit reconnaître que la touche féminine est très utilisée sur les stands des principaux constructeurs automobiles. Parfois, elle pose, parfois elle réalise des enquêtes de marketing ....... et souvent elle renseignement la clientèle sur tel ou tel aspect du modèle désiré par le client. La tablette est devenue l'outil indispensable pour travailler.

 Au niveau des belles mécaniques, l'étude de style présentée par BMW a étonné le public.



L'évolution de la silhouette est très harmonieuse. Si la marque allemande adopte ce style, il faut parier que ses ventes vont progresser et marquer un renouveau de la marque sur la scène internationale.

 

Chaque année, les préparateurs nous présentent des voiture de rêve. A partir de certains détails arrivent à sublimer le modèle.

Le constructeur Honda nous propose un concept très sportif, le public a été séduit par ces lignes aérodynamiques.



Les nouvelles Jaguar sont des voitures très élancées. La ligne est pure et la motorisation est puissante.

 

On est admiratif devant la qualité de finition de cette voiture.


La marque Koenigsegg présentait un bolide avec une motorisation puissante.


Depuis des années, le constructeur Peugeot dévoile une voiture de rêve. Le public est admiratif devant les lignes épurées, on regrette toujours qui n'est pas prévu la sortie d'une série limitée.


 


Voici un nom reconnu dans le design automobile, Pininfarina. Cette "patte" a embelli les modèles des principaux constructeurs européens.


Bertone est aussi connu comme l'un des grands noms du design automobile. A partir d'un voiture existante, il imagine et dessine une nouvelle carrosserie.


Le designer constructeur Franco Sbarro est l'une des têtes chercheuses les plus créatives de l'Automobile. La recherche de l'excellence et de l'innovation sont ses marques de fabrication. Cet artisan de luxe propose des pistes en avance sur son temps.


Il a créé une école pour former la relève. L'école Espera Sbarro recrute à partir du niveau IV (bac professionnel de l'auto), elle dépend de l'Université de Technologie de Belfort Montbéliard (25 France).

 

Cette voiture ne cache pas son ambition: la compétition automobile.


 


La marque italienne Alfa Roméo présente une nouvelle ligne intéressante. Le public a été séduit.


La mythique marque allemande, Porsche, présente toujours une évolution de sa célèbre ligne. Les inconditionnels de la marque sont toujours à l'affut des nouveautés techniques et de l'évolution des motorisations.


La marque Audi est toujours très présente. Elle propose du rêve à l'état brut.

 

 

A+

Formation agréée Contrôleur VL 450 Heures

Le métier réglementé de contrôleur technique des véhicules légers (jusqu'à 3,5 tonnes) était réservé aux personnes ayant déjà une formation technique de la Maintenance Automobile. Cette exigence réglementaire a été assouplie au 1/01/2011 si la personne possède un diplôme de niveau IV (Bac professionnel, ...) de certaines filières professionnelles. Cependant, au niveau V de formation, les exigences sont restées identiques à l'ancienne réglementation de l'Arrêté Ministèriel du 18 juin 1991(AM) modifié:

" Un diplôme de niveau IV, au minimum, du ministère de l'éducation nationale dans une discipline de l'automobile (mécanique ou maintenance automobile, carrosserie, tôlerie, électricité automobile) ou un des secteurs de l'industrie automobile, de la mécanique, de la productique, de l'automatisme électronique, de l'électromécanique ou de la maintenance aéronautique, et une formation complémentaire au contrôle technique d'une durée minimale de 175 heures (210h avec le module véhicule électrique).

 - Un diplôme de niveau V du ministère de l'éducation nationale dans une discipline de l'automobile : mécanique automobile (quelle que soit l'option complémentaire), carrosserie, tôlerie, électricité automobile, avec au moins vingt-quatre mois d'expérience effective dans la réparation ou la maintenance automobile (mécanique automobile, carrosserie, tôlerie, électricité automobile) et une formation spécialisée complémentaire dans le contrôle technique automobile d'une durée minimale de 175 heures.

  - Une expérience d'au moins cinq ans dans la réparation automobile (mécanique automobile, carrosserie, tôlerie, électricité automobile) et une formation spécialisée complémentaire dans le contrôle technique automobile d'une durée minimale de 175 heures. "

L'évolution du contenu du poste de contrôleur technique automobile VL et le fait que 61 % des centres de contrôle VL n'ont qu'un contrôleur agréé nous ont conduit à augmenter le temps de formation de 175 h mini de la réglementation à 450 heures.

L'Equipe pédagogique de la section de Contrôle Technique Automobile de l'Ecole Georges Guynemer entretient des liens étroits avec la profession à travers deux partenariats avec le groupe SGS (Sécuritest et AutoSécurité) leader du contrôle technique en France, et le Réseau DEKRA. Les professionnels de l'Automobile et le CNPA interviennent auprès de nos stagiaires.

 

 

Le contenu pédagogique répond aux exigences réglementaires et à l'évolution professionnelle du contrôle technique VL en France. Il est agréé par la Commission du Ministère des Transports.

 

 

Notre programme de formation s'articule autour d'un enseignement de la pratique professionnelle d'un contrôleur et d'un enseignement théorique où le stagiaire doit apprendre la réglementation en vigueur, l'évolution technologique des véhicules, le système Qualité avec la maîtrise des procédures, l'Informatique et la relation avec la clientèle.

 

Il est très important que le stagiaire maîtrise l'ensemble des contenus des modules de formation afin d'être le plus "opérationnel" possible afin de s'assurer un placement rapide sur le marché du travail du contrôle technique automobile vl.

Actuellement, notre taux d'insertion professionnelle se situe entre 80 et 100 % en fonction de la mobilité géographique des formés.

Les centres de contrôle technique sont des petites entreprises (1 à 3 salariés). En conséquence, le contrôleur doit être en capacité de travailler en autonomie et parfois de remplacer le chef de centre lors de ses absences.

 La chaîne de contrôle

L'atelier pédagogique est équipé de la nouvelle chaîne Actia Muller OTC LAN (2015), tout l'équipement de la chaîne est renouvellé en fonction de l'évolution réglementaire. Par exemple, il a fallu remplacer tout l'équipement (le réglophare, le banc de freinage, pesée, suspension et l'analyseur de gaz et l'opacimètre) pour être conforme de la nouvelle exigence (2016) de relier les bancs de mesures informatisés au PC du centre par la liaison OTC LAN

Notre chaîne est organisée en zone de contrôle comme dans un vrai centre. Le stagiaire apprendre avec rigueur la méthodologie de contrôle à mettre en oeuvre dans chaque zone.

L'ensemble des 10 fonctions du lexique est contrôlé à travers 5 zones. Il est installé des moyens de consultation des SR/V (méthodologie de contrôle) et du site de l'UTAC - OTC à proximité.

Lorsque le stagiaire doit traiter "une non-conformité" réglementaire, il utilise les classeurs (en ligne et physique) du système Qualité SGS. Au cours de sa formation, le stagiaire apprend les principales procédures à mettre en oeuvre et à traiter les non-conformités relevées. Il renseigne en ligne les imprimés qualité du centre, puis il réalise l'ensemble des démarchés pour traiter la non-conformité relevée.

Une formation individualisée en informatique permet à chaque stagiaire la maîtrise de l'outil informatique. La réception des données de l'OTC, la saisie du certificat d'immatriculation, la saisie des informations liées à la facturation, la transmission des éléments d'identification du véhicule aux bancs de mesure, ... la réception des données au PC, le contrôle du futur PV de contrôle, l'édition du proces verbal (PV) et de la facture, .. sont des tâches quotidiennes du contrôleur.

Si le contrôleur veut s'assurer d'une information réglementaire ou technique, il va consulter les différentes sources d'information (intranet du Réseau, site de l'OTC, ...). Il réalise toutes les transmissions réglementaires entre le PC et les différents appareils de mesure de la chaîne de contrôle (bancs de freinage-suspension, pollution, réglephare, .. et TSP).

Le stagiaire a toujours accès à la bibliothèque du système Qualité, il peut aussi consulter les SR/V en vigueur ainsi que le lexique où sont indiqués les altérations à noter du Code de la Route.

La salle de cours est équipée de + 12 PC. Chaque PC est équipé du logiciel Adelsoft du Réseau SGS et Aurore du Réseau DEKRA pour apprendre la maîtrise des logiciels de contrôle.

Notre salle de formation est équipée d'un vidéo-projecteur. Cet outil pédagogique permet une présentation plus dynamique des contenus de la formation.

Les cours de la Réglementation, du Lexique (phrasier du contrôle) - SR/V, de la Technologie automobile, de la Communication sont présentés sous PowerPoint.

Période en entreprise

4 semaines en entreprise permettent au stagiaire de mettre en pratique ses acquis, de développer ses compétences et de s’intégrer au sein de l’entreprise. Ces périodes font partie intégrante de la formation et du diplôme et constituent ainsi un vecteur essentiel de l’insertion professionnelle.

L'équipe pédagogique assure un suivi sur le terrain pour suivre l'évolution professionnelle en vue atteindre les objectifs de la formation.

Evolution réglementaire de la Directive européenne 2014/45/UE relative au contrôle technique périodique des véhicules à moteurs du 3 avril 2014 fixe les nouvelles exigences minimales des compétences des inspecteurs dans l'annexe IV:

1. Compétences

Avant d’autoriser un candidat inspecteur à effectuer des contrôles techniques périodiques, les États membres ou les autorités compétentes vérifient que cette personne:

a) dispose de connaissances certifiées en matière de véhicules routiers dans les domaines suivants:

— mécanique,

— dynamique,

— dynamique des véhicules,

— moteurs à combustion,

— matériaux et transformation des matériaux,

— électronique,

— électricité,

— composants électroniques des véhicules,

— applications informatiques;

b) dispose d’au moins trois ans d’expérience attestée ou d’un niveau équivalent tel qu’un mentorat ou un niveau d’études attestés et d’une formation appropriée dans le domaine des véhicules routiers définis ci-dessus.

2. Formation initiale et continue

Les États membres ou les autorités compétentes n’autorisent les inspecteurs à effectuer des contrôles techniques qu’après que ceux-ci ont suivi une formation initiale et continue appropriée ou réussi un examen approprié, portant sur des aspects théoriques et pratiques.

La formation initiale et continue ou l’examen approprié porte au moins sur les points suivants:

  1. Formation initiale ou examen approprié

La formation initiale assurée par l’État membre ou par un centre de formation autorisé par l’État membre porte au moins sur les points suivants:

i) technique automobile:

- systèmes de freinage,

— systèmes de direction,

— champs de vision,

— installations et équipements d’éclairage, composants électroniques,

— essieux, roues et pneumatiques,

— châssis et carrosserie,

— nuisances et émissions,

— exigences supplémentaires pour les véhicules spéciaux;

ii) méthodes d’essai;

iii) appréciation des défaillances;

iv) exigences légales applicables concernant l’état des véhicules en vue de leur réception;

v) exigences légales applicables concernant le contrôle technique;

vi) dispositions administratives relatives à la réception, à l’immatriculation et au contrôle technique des véhicules;

vii) applications informatiques relatives au contrôle et à l’administration.

Chaque état membre doit la mettre en œuvre au plus tard en 2018.

Extrait de la directive article 13 Inspecteurs:

" Les inspecteurs employés ou autorisés par les autorités compétentes des États membres ou par un centre de contrôle au 20 mai 2018 sont exemptés des exigences établies à l’annexe IV, point 1"

Débouché et Evolution professionnelle:
Contrôleur(se) technique en automobile.

Evolution professionnelle :
Le (la) contrôleur(se) technique automobile peut s’orienter vers des postes à responsabilité : chef de ligne, chef de centre et Exploitant

Nota: sa progression professionnelle est fonction de sa mobilité géographique, de son investissement personnel dans les connaissances du contrôle technique et de sa capacité à assumer les responsabilités de la fonction visée.

ECOLE GEORGES GUYNEMER

Section Contrôle Technique Automobile

37 rue Challemel Lacour

69007 Lyon

Ouverture session Formation 450 h 2016

L'Ecole Georges Guynemer de Lyon ouvre sa session de formation d'une durée de 450 heures de contrôleur technique automobile à partir du mois d'avril 2016.

Il reste encore des places disponibles. Contactez le sécrétariat de l'établissement.

Résultats Examen 900h VL 2016

Résultat de la session de 900 heures VL 2015 -2016

Reçus:

Bouheddouf Hakim
Bouton Kévin
Djebli Mehdi
Forasacco Fabrice *
Gavrylenko Youriy
Gmiza Abdelaziz
Grimaldi Lionel
Guerifi Yaris
Hagelstein Paul
Himora Farouk
Huric Hasudin
Lantoine David
Masson Frédéric
Picault David
Schwaiger Perrot Nicolas *

*: sous condition

Véhicules de Collection

 Le génie humain, la maîtrise technique ...... et le rêve fou de quelques illuminés associés à des financiers aussi fous sont à la base de l'Automobile.

De la charette motorisée par un forgeron produite de façon artisanale à l'unité en 1896 à la production industrielle sur une chaîne pour fabriquer à des millions d'exemplaires, il y a à peine un siècle de passé.

Aujourd'hui, ce patrimoine est devenu une valeur montante. Récemment, une étude vient d'indiquer que sur la période 2000 2010, le meilleur placement financier a été l'acquisition d'un véhicule de collection. Les prix ont augmenté de 400 % sur cette période. Attention, en fonction de l'état du véhicule ancien, sa restauration peut coûter jusqu'à 100.000 €.

En 2015, en France la vente aux enchères réalisée à Rétromobile a vendu la collection Baillon pour 24,15 millions € pour 59 lots. La Ferrari 250 California ayant appartenu à l'acteur Alain Delon a été adjugée à 16,3 millions €, une Talbot Lago T26 SWB Saoutchik en mauvais état a été vendue 1,7 million €. La Vente aux enchères au Grand Palais de Bonhams a adjugé l'Aston Martin DB5 de 1965 à 1,897 million €, un e DB4 de 1962 à 1 million €. La vente de la maison RM Auctions a adjugé une Ferrari 250 GT Lusso à 1,624 million €, une Mercedes Benz 300 SL Roadster à 1,232 million €, une Porsche 904 Carrera GTS à 1,428 million €.

Ce patrimoine conservé dans les Musées, les Fondations Automobiles mais aussi chez les particuliers collectionneurs et passionnés de belles mécaniques anciennes, est la mémoire collective d'un savoir-faire à une époque d'une région, d'un pays, ... de l'Humanité.

 Ce devoir de Mémoire est indispensable pour transmettre aux futures générations l'envie d'entreprendre et d'admirer les "belles Mécaniques".

La France est l'un des berceaux de l'Automobile. On peut cerner deux régions en pointe dans ce domaines, la région parisienne et la région lyonnaise.

En fouillant dans les archives, on peut retouver la trace qui indique la production de 5 véhicules à moteur à Lyon en 1897. Dans les années 1920, + 200 artisans, industriels lyonnais oeuvrent à fabriquer + 20.000 voitures et véhicules utilitaires.


   L'Europe a publié la Directive 2009/40/CE du 6 mai 2009 où elle donne la possibilité aux Etats membres "d'exclure du champ d'application de la présente directive certaines catégories de véhicules présentant un intérêt historique."

En clair, il n'y a pas d'urgence à mettre en place le contrôle des voitures de collection en Europe. Cependant, si un état membre veut le mettre en place, il doit respecter cette condition " Ils peuvent aussi fixer leurs propres normes de contrôle pour ces véhicules. Toutefois, cette dernière faculté ne doit pas conduire à appliquer des normes plus sévères que celles en fonction desquelles les véhicules en question ont été conçus."

La France a décidé de mettre en place le contrôle technique des véhicules de collection à partir du 15 octobre 2009.

L'arrêté du 14 octobre 2009 précise dans l'article 4 que les centres de contrôle automobile des véhicules légers sont habilités à effectuer les contrôles réglementaires (article R 323-6 du Code de la Route).

La périodicité pour un propriétaire de passer son véhicule en véhicule de collection a été changée. Avant c'était + 25 ans, aujourd'hui, on passe + 30 ans.

Un calendrier d'ordre de passage a été établi en tenant des âges des voitures.

La nouvelle réglementation a envisagé plusieurs cas possibles pour obtenir le statut de "Véhicule de Collection".

Au niveau du contrôle d'un véhicule de collection, le contrôleur doit tenir compte de l'époque du véhicule.

La Commission européenne oblige par sa directive à tenir compte de la technologie employée de l'époque. Aujourd'hui, les bancs de mesure (banc de freinage, banc de suspension, opacimètre, analyseur de gaz, réglophare, ..) sont conçus pour contrôler les voitures équipées des technologies récentes.

La réglementation française a du limiter les opérations d'inspection technique et réglementaire. Ainsi le contrôleur lorsqu'il doit inspecter un véhicule de collection, doit tenu compte des spécificités du véhicule par rapport à la méthodologie à employer. La méthodologie est précisée à travers les instructions techniques (SR/V).

Au niveau méthodologique, le contrôleur agréé doit appliquer l'instruction technique SR/V /FH-1 B afin d'inspecter les points de contrôle de l'Arrêté ministériel AM du 18 juin 1991 modifié pour les véhicules où il est mentionné sur le certificat d'immatriculation "véhicule de collection" et pour les véhicules anciens d'avant 1960, le contrôleur doir appliquer la méthodologie de l'instruction technique SR/V/044.

La 1ère opération lors de l'inspection d'un véhicule, c'est son identification. Le contrôleur doit vérifier l'exactitude des informations contenues sur le certificat d'immatricultation ou un document administratif par rapport au véhicule. Dans le cas des premières véhicules fabriqués, parfois il n'y a pas de numéro de chassi, ou ce numéro est frappé sur un chassi où l'on a fixé la caisse ...

- H.1 Identification

H.1.8.1.1. Arrêt du contrôle, état du véhicule ne permettant pas la vérification des points de contrôle prévus, entraînant un report de la visite technique
H.1.8.2.1. Accès impossible à des éléments d'identification et/ou de sécurité entraînant un report de la visite technique

Au niveau réglementaire, si le contrôleur ne peut pas accéder aux éléments d'identification sur le véhicule, il y a un report de la visite technique périodique (VTP).

Attention, au niveau de la plaque d'immatriculation, elle est source à contre-visite.

Attention au respect des types de caractères homologués dans le Code de la Route, sinon le contrôleur doit indiquer une contre-visite pour cette altération.

La SR/V/FH1 B précise au contrôleur les informations à saisir sur le terminal de saisie portable (TSP). Par exemple, il manque sur le certificat d'immatriculation (carte grise), le numéro de série, le contrôleur va saisir sur son TSP "Absent"

En fonction de la date de la 1ère immatriculation, le contrôleur doit appliquer les instructions techniques (SR/V) qui correspondent à l'époque du véhicule. En particulier, il y a 3 fonctions spécifiques (Identification H1; Freinage H2; Liaison au sol H3) où le contrôleur doit connaître cette spécificité.

Au niveau du freinage, le tableau ci-dessous permet de synthétiser la réglementation en fonction des époques technologies automobiles.

Les voitures les plus anciennes sont équipées d'un système de freinage à câble.

Le contrôle du freinage peut se faire à l'aide d'un décéléromètre électronique et une piste d'essai. Sur les voitures anciennes, il faut atteindre la vitesse de 50 km/h pour déclencher la mesure. Nous avons fait un essai sur la voiture du film Borsalino du Musée Henri Malartre à Rochetaillée sur Saône dans la banlieue Lyonnaise.

Un grand moment d'émotion, les mécaniciens du Musée ont préparé la voiture en matinée. Le 1er tour de piste à lieu au début de l'après-midi, le mécanicien conduit cette voiture de légende et M. Robert Iriarte est installé à la place du passager. La 1ère étape est de voir si la voiture est capable d'atteindre les fameux 50 km/h. Le 1er tour ..... la voiture est propulsée à .... 42 km/h, impossible pour M. Iriarte de déclencher la mesure sur le décéléromètre. Après quelques tours, on approche de la vitesse désirée ..... le mécanicien trouve s'est repère sur la piste, enfin la vitesse est atteinte, la mesure est effectuée.

 

La FEDERATION FRANCAISE DES VEHICULES D'EPOQUE (FFVE) rassemble + 1.000 membres (clubs, musées, professionnels des véhicules anciens), au total, on chiffre sur + 150.000 collectionneurs avec un patrimoine d'environ 600.000 véhicules anciens.

On peut rechercher l'implantation d'un Club, d'un Professionnel membre de la FFVE en utilisant ce module de recherche.
 
a+
Formation agréée Contrôleur VL 900 Heures

 

Le métier réglementé de contrôleur technique des véhicules légers (jusqu'à 3,5 tonnes) était réservé aux personnes ayant déjà une formation technique de la Maintenance Automobile. Cette exigence réglementaire a été assouplie au 1/01/2011 si la personne possède un diplôme de niveau IV (Bac professionnel, ...) de certaines filières professionnelles.

Cependant, au niveau V de formation, les exigences sont restées identiques à l'ancienne réglementation de l'Arrêté Ministèriel du 18 juin 1991(AM) modifié:

" Un diplôme de niveau V (CAP, BEP) du ministère de l'éducation nationale dans une discipline de l'automobile : mécanique automobile (quelle que soit l'option complémentaire), carrosserie, tôlerie, électricité automobile, maintenance automobile et une formation spécialisée complémentaire dans le contrôle technique automobile d'une durée d'au moins 900 heures."

L'Equipe pédagogique de la section de Contrôle Technique Automobile de l'Ecole Georges Guynemer entretient des liens étroits avec la profession à travers deux partenariats avec le groupe SGS (Sécuritest et AutoSécurité) leader du contrôle technique en France et le Réseau DEKRA. Les professionnels de l'Automobile et le CNPA interviennent auprès de nos stagiaires.

 

 Le contenu pédagogique répond aux exigences réglementaires et à l'évolution professionnelle du contrôle technique VL en France. Il est agréé par la Commission du Ministère des Transports.

Notre programme de formation s'articule autour d'un enseignement de la pratique professionnelle d'un contrôleur et d'un enseignement théorique où le stagiaire doit apprendre la réglementation en vigueur, l'évolution technologique des véhicules, le système Qualité avec la maîtrise des procédures, l'Informatique et la relation avec la clientèle.

Il est très important que le stagiaire maîtrise l'ensemble des contenus des modules de formation afin d'être le plus "opérationnel" possible afin de s'assurer un placement rapide sur le marché du travail du contrôle technique automobile vl.

Actuellement, notre taux d'insertion professionnelle se situe entre 80 et 100 % en fonction de la mobilité géographique des formés.

Les centres de contrôle technique sont des petites entreprises (1 à 3 salariés). En conséquence, le contrôleur doit être en capacité de travailler en autonomie et parfois de remplacer le chef de centre lors de ses absences.

La chaîne de contrôle

L'atelier pédagogique est équipé de la nouvelle chaîne Actia Muller OTC LAN (2015), tout l'équipement de la chaîne est renouvellé en fonction de l'évolution réglementaire. Par exemple, il a fallu remplacer tout l'équipement (le réglophare, le banc de freinage, pesée, suspension et l'analyseur de gaz et l'opacimètre) pour être conforme de la nouvelle exigence (2016) de relier les bancs de mesures informatisés au PC du centre par la liaison OTC LAN.

Notre chaîne est organisée en zone de contrôle comme dans un vrai centre. Le stagiaire apprendre avec rigueur la méthodologie de contrôle à mettre en oeuvre dans chaque zone.

L'ensemble des 10 fonctions du lexique est contrôlé à travers 5 zones. Il est installé des moyens de consultation des SR/V (méthodologie de contrôle) et du site de l'UTAC - OTC à proximité.

Lorsque le stagiaire doit traiter "une non-conformité" réglementaire, il utilise les classeurs (en ligne et physique) du système Qualité SGS. Au cours de sa formation, le stagiaire apprend les principales procédures à mettre en oeuvre et à traiter les non-conformités relevées. Il renseigne en ligne les imprimés qualité du centre, puis il réalise l'ensemble des démarchés pour traiter la non-conformité relevée.

 Une formation individualisée en informatique permet à chaque stagiaire la maîtrise de l'outil informatique. La réception des données de l'OTC, la saisie du certificat d'immatriculation, la saisie des informations liées à la facturation, la transmission des éléments d'identification du véhicule aux bancs de mesure, ... la réception des données au PC, le contrôle du futur PV de contrôle, l'édition du proces verbal (PV) et de la facture, .. sont des tâches quotidiennes du contrôleur.

Si le contrôleur veut s'assurer d'une information réglementaire ou technique, il va consulter les différentes sources d'information (intranet du Réseau, site de l'OTC, ...). Il réalise toutes les transmissions réglementaires entre le PC et les différents appareils de mesure de la chaîne de contrôle (bancs de freinage-suspension, pollution, réglephare, .. et TSP).

Le stagiaire a toujours accès à la bibliothèque du système Qualité, il peut aussi consulter les SR/V en vigueur ainsi que le lexique où sont indiqués les altérations à noter du Code de la Route.

La salle de cours est équipée de + 12 PC. Chaque PC est équipé du logiciel Adelsoft du Réseau SGS (AutoSécurité & Sécuristest) et Aurore du Réseau DEKRA  pour apprendre la maîtrise des logiciels de contrôle.

Notre salle de formation est équipée d'un vidéo-projecteur. Cet outil pédagogique permet une présentation plus dynamique des contenus de la formation.

Les cours de la Réglementation, du Lexique (phrasier du contrôle) - SR/V, de la Technologie automobile, de la Communication sont présentés sous PowerPoint.

Période en entreprise

6 à 8 semaines en entreprise permettent au stagiaire de mettre en pratique ses acquis, de développer ses compétences et de s'intégrer au sein de l'entreprise. Ces périodes font partie intégrante de la formation et du diplôme et constituent ainsi un vecteur essentiel de l'insertion professionnelle.

L'équipe pédagogique assure un suivi sur le terrain pour suivre l'évolution professionnelle en vue atteindre les objectifs de la formation.

Evolution réglementaire de la Directive européenne 2014/45/UE relative au contrôle technique périodique des véhicules à moteurs du 3 avril 2014 fixe les nouvelles exigences minimales des compétences des inspecteurs dans l'annexe IV:

1. Compétences

Avant d’autoriser un candidat inspecteur à effectuer des contrôles techniques périodiques, les États membres ou les autorités compétentes vérifient que cette personne:

a) dispose de connaissances certifiées en matière de véhicules routiers dans les domaines suivants:

— mécanique,

— dynamique,

— dynamique des véhicules,

— moteurs à combustion,

— matériaux et transformation des matériaux,

— électronique,

— électricité,

— composants électroniques des véhicules,

— applications informatiques;

b) dispose d’au moins trois ans d’expérience attestée ou d’un niveau équivalent tel qu’un mentorat ou un niveau d’études attestés et d’une formation appropriée dans le domaine des véhicules routiers définis ci-dessus.

2. Formation initiale et continue

Les États membres ou les autorités compétentes n’autorisent les inspecteurs à effectuer des contrôles techniques qu’après que ceux-ci ont suivi une formation initiale et continue appropriée ou réussi un examen approprié, portant sur des aspects théoriques et pratiques.

La formation initiale et continue ou l’examen approprié porte au moins sur les points suivants:

  1. Formation initiale ou examen approprié

La formation initiale assurée par l’État membre ou par un centre de formation autorisé par l’État membre porte au moins sur les points suivants:

i) technique automobile:

- systèmes de freinage,

— systèmes de direction,

— champs de vision,

— installations et équipements d’éclairage, composants électroniques,

— essieux, roues et pneumatiques,

— châssis et carrosserie,

— nuisances et émissions,

— exigences supplémentaires pour les véhicules spéciaux;

ii) méthodes d’essai;

iii) appréciation des défaillances;

iv) exigences légales applicables concernant l’état des véhicules en vue de leur réception;

v) exigences légales applicables concernant le contrôle technique;

vi) dispositions administratives relatives à la réception, à l’immatriculation et au contrôle technique des véhicules;

vii) applications informatiques relatives au contrôle et à l’administration.

Chaque état membre doit la mettre en œuvre au plus tard en 2018.

Extrait de la directive article 13 Inspecteurs:

" Les inspecteurs employés ou autorisés par les autorités compétentes des États membres ou par un centre de contrôle au 20 mai 2018 sont exemptés des exigences établies à l’annexe IV, point 1"

Débouché et Evolution professionnelle:
Contrôleur(se) technique en automobile.

Evolution professionnelle :
Le (la) contrôleur(se) technique automobile peut s'orienter vers des postes à responsabilité : chef de ligne, chef de centre et Exploitant

Nota: sa progression professionnelle est fonction de sa mobilité géographique, de son investissement personnel dans les connaissances du contrôle technique et de sa capacité à assumer les responsabilités de la fonction visée.

ECOLE GEORGES GUYNEMER

Section Contrôle Technique Automobile

37 rue Challemel Lacour

69007 Lyon

La voiture Hybride

Le génie humain est à l’œuvre dans les premières tentatives de "motorisation" des charrettes et carrosses. L'idée de remplacer l'énergie animale par l'énergie de la vapeur. Le début de l'ère automobile est marquée par une recherche expérimentale et pragmatique pour solution des problèmes simples de mécanique.

 

Des nouveaux essais sont introduits sur des nouveaux moteurs à pétrole et à l'énergie électrique.

 

Cependant, le pétrole va s'implanter rapidement dans l'industrie automobile. Le pétrole est une ressource abondante et peu coûteuse.

A partir du 1er choc pétrolier sur la période 1973 -1974, le pétrole va commencer à devenir pour les automobilistes une charge de plus en plus élevée avec les taxes ajoutées qui coûtent plus chères que la matière première.

 Dans les années 80, l'Europe va contraindre les constructeurs automobiles à concevoir des nouveaux modèles avec des motorisations moins gourmandes en carburant afin de réduire sa dépendance énergétique.

Les préoccupations environnementales vont commencer à mettre en avant la pollution engendrée par l'Automobile. Il devient urgent de proposer une alternative à la motorisation des véhicules actuels. Il faut agir sur la réduction des émissions de CO² des gaz d'échappement du véhicule.

Les programmes publiques ont été lancés pour aider à financer les recherches & développements de l'industrie automobile européenne. Il devient urgent de concevoir des nouvelles voitures plus économes et écologiques.


 Les principaux constructeurs automobiles mondiaux avec leurs équipementiers ont développé des nouvelles solutions techniques comme le véhicule hybride, le véhicule électrique, le véhicule à pile à combustible d'hydrogène.

La solution de la voiture hybride a été la première solution à passer à la phase industrielle.

La marque japonaise TOYOTA avait commercialisé sa 1ère Prius en 1997. Aujourd'hui, elle s'est vendue à + 5 millions d'exemplaires à travers le monde.

La maîtrise technique de la technique de la voiture hybride "Essence - électrique" à travers des nouvelles modèles comme la Auris a permis au groupe de vendre en 2012 + 1 million de véhicules hybrides sur un total de 9,7 millions au niveau mondial.

 

Son effort de recherche & développement a permis à Toyota de déposer en 2011 presque 6.000 brevets dont environ 30 % sur les futures motorisations hybrides et à pile à hydrogène.

En Europe, le groupe PSA s'est orienté vers le développement d'un véhicule hybride "Diesel - électrique". Cette solution a permis de faire chuter de manière importante l'émission de CO². Par exemple, le modèle de la 3008 hybrid 4 émet 91 gr de CO².

 La technologie de la voiture hybride a un coût élevé à produire. Les futures normes européennes applicables en 2015 sur les émissions de particules au niveau de l'échappement va conduire les constructeurs de véhicules diesels à renforcer le filtrage au niveau du pot catalytique. On évalue à environ 400 € le surcoût.

Faut-il acheter une voiture hybride ?

Le prix de vente d'un véhicule hybride est nettement plus élevé, cependant depuis 2012, la fiscalité française accorde un bonus écologique si le véhicule hybride émet - de 110 gr de CO². Le montant est de 10 % du prix d'achat de la voiture compris entre 2.000 € et 4.000 €.

Au niveau des véhicules les plus vendus en France, en 2013, il s'est vendu 46.785 voitures. En 2014, la part de marché a atteint 2,3 % des véhicules neufs. La Toyota Yaris Hybride HSD est la voiture la plus vendue en France. Cette motorisation est la plus vendue chez Toyota devant la version diesel et essence. En deuxième position, la Toyota Auris HSD est disponible en berline et en break. En troisième position, la Peugeot 3008 HYbrid4, en quatrième la Peugeot 508 HYbrid4 en version berline et en RXH en crossover. En cinquième position, la Toyota Prius avec une version berline, une version monospace et une version hybride rechergeable la Prius Plug in Hybrid. La 4e génération vient de sortir sur le marché français.

En 2015, la vente de voitures hybrides a augmenté pour atteindre environ + 50.000 véhicules. Attention, il n'y a plus d'aide pour l'achat d'une voiture hybride électrique - Go.

Attention aux coûts de la maintenance

Le contrôle des véhicules VP & VU

Le contrôle technique automobile est une activité réglementée. Une directive européenne fixe les objectifs à atteindre au niveau des 28 pays membres en matière de la Sécurité routière & de l'environnement.

Notre reportage photographique a pour but de vous montrer la réalité professionnelle en situation d'un contrôleur VL (véhicules légers VP & VU jusqu'à 3,5 t) sur la chaîne de contrôle.

La 1ère étape est l'accueil de la clientèle. Le contrôleur doit accueillir et répondre aux questions de son client. Il demande le certificat d'immatriculation (CI) et il vérifie la pertinence du contrôle réglementaire à effectuer par rapport au timbre CI, .... et il accompagne son client à la salle d'attente.

La 2e étape consiste à saisir le certificat d'immatriculation (CI) et  la facturation sur le logiciel de contrôle technique.

Depuis quelques années, tous les contrôles réglementaires sont centralisés sur un serveur central SIV à l'OTC. En conséquence, le contrôleur doit interroger ce serveur SIV pour réceptionner les informations du véhicule à contrôler. Après cette étape, le contrôleur vérifie toutes les informations réceptionnées par rapport au CI présenté. Si le véhicule n'existe pas au fichier de l'OTC, le contrôleur saisie toutes les informations inscrites sur le CI.

Il prépare la facturation de son client soit un particulier soit un client en compte (garagistes, vendeurs VO, sociétés, mairie, ..)

Après cette partie administrative, il transmet aux différents bancs de mesures et au TSP les informations saisies sur le logiciel (Numéro d'immatriculation, .).

La 3e étape consiste à réaliser le contrôle réglementaire (la visite périodique VP, la contre-visite CV, la visite complémentaire pollution VCP) sur la chaîne de contrôle.

Remarques: la méthodologie à mettre en oeuvre est fixée par les SR/V. La réalisation d'un contrôle a été fractionnée en 10 fonctions (F0: Identification, F1: Freinage, F2: Système de direction, F3: Visibilité, F4: Eclairage & Signalisation, F5: Equipements de liaison au sol, F6: Structure & Carrosserie, F7: Equipements, F8: Organes mécaniques, F9: Pollution & Niveau sonore).

 Lors de la réalisation d'une visite périodique (VP), le contrôleur doit inspecter le véhicule en mettant en œuvre l'ensemble des SR/V pour effectuer un contrôle réglementaire. Le contrôle se fait sans démontage à l'exception de la dépose d'éléments permettant l'accès au numéro de frappe à froid, à la prise EOBD, ...

La notation des défauts par le contrôleur doit être conforme à l'annexe 1 de l'arrêté ministériel (AM) du 18 juin modifié. En particulier, le contrôleur ne doit mentionner que les défauts précisés dans la partie B de l'annexe 1.

En pratique, la chronologie des inspections par fonction se fait en fonction de l'implantation des équipements du centre. La 1ère étape est l'identification.

Le contrôleur doit noter des informations (numéro d'immatriculation AV et AR, kilométrage, le numéro de froid à froid sur le châssis, ..) sur le TSP.

Dans la zone de travail de l'identification, le contrôleur réalise plusieurs inspections qui concernent plusieurs fonctions comme la liaison au sol avec les pneumatiques, les équipements avec les ceintures de sécurité, ..

En fonction de l'inspection à réaliser, le contrôleur peut utiliser un outillage approprié pour vérifier l'état d'un organe mécanique sans démontage.

Si le contrôleur constate un défaut inscrit dans le lexique (partie B de l'annexe 1), il doit le mentionner sur le TSP. Ce défaut peut entraîner une contre-visite si dans le lexique il est spécifié avec contre-visite. La conséquence pour le client est de faire réparer le point défectueux dans un délai de 2 mois.

Au niveau de la pression des pneumatiques, le contrôleur peut utiliser un tableau de données pour connaître la pression indiquée par le constructeur du véhicule.

A tout moment, le contrôleur peut vérifier l’exactitude de la méthodologie à employer et la notation d'un défaut en utilisant soit le TSP, soit le PC du centre où il y a un accès à l'intranet du réseau de contrôle pour consulter le système qualité en vigueur.

Le contrôleur a terminé la zone d'identification. Il positionne le véhicule sur la zone du banc de freinage/suspension/pesée à l'aide de la signalétique au sol et de mirroir.

Le véhicule doit être parfaitement aligné pour effectuer un contrôle conforme à la SR/V. Si le véhicule est de travers, les mesures effectuées sont faussées. Le contrôleur risque de sortir la voiture des plaques de mesures du banc et peut-être endommager un pneu sur le flanc.

 Dans notre implantation, le passage aux bancs de freinage/suspension/pesée est la 2e étape. Le contrôleur prend la télécommande du banc et il sélectionne l'immatricultion de son véhicule.

Le contrôleur est remonté dans le véhicule et il utilise la télécommande pour lancer le déroulement des contrôles à la pesée, au freinage et aux suspensions. L'enchainement des contrôles est réalisé par le programme du banc.

Le contrôleur suit les indications affichées sur l'écran du banc. Si il veut s'assurer d'une mesure, il peut revenir sur une partie du contrôle. Le contrôleur expérimenté va s'assurer d'une mesure si les valeurs indiquées à l'écran sont limites pour un point à contre-visite.

Il est important que le contrôleur étudie les valeurs (chiffrées ou graphiques) pour appréhender les points à approfondir lors de l'inspection visuelle du véhicule.

Le contrôleur doit appliquer la bonne méthodologie indiquée soit dans la SR/V soit dans une note technique constructeur en fonction des spécificités du véhicule comme le frein à main électrique, une transmission 4x4, véhicules anciens, ...

La zone est terminée, le contrôleur avance le véhicule et le positionne en suivant le marquage au sol et les miroirs sur la zone du contrôle de l'éclairage et de la signalisation. Il a une distance à respecter entre le réglophare et les feux du véhicule.

Le contrôleur va chercher l'appareil et il le règle avant de commencer les mesures sur les feux AV.

Le contrôleur commence ses mesures en suivant la méthodologie de la SR/V. Il utilise les fonctions du logiciel pour valider les mesures effectuées.

 

Le contrôleur positionne le réglophare pour contrôler les feux antibrouillards.

 

Au niveau des autres feux, le contrôleur utilise les miroirs pour vérifier le bon fonctionnement de chaque feu AR.

A la fin de l'inspection, le contrôleur visualise le résultat sur l'écran de l'appareil.

A la fin de ce contrôle, le contrôleur va monter le véhicule sur le pont élévateur de la zone du contrôle visuel.

Le contrôle visuel est très important. Le contrôleur doit avoir des bonnes connaissances en Automobile afin de bien repérer les organes mécaniques et les éléments de carrosserie en fonction des modèles et des constructeurs.

Par exemple, si au niveau du freinage, il y a eu un problème décelé sur le banc, le contrôleur va approfondir son inspection pour essayer de cerner l'origine du dysfonctionnement.

L'avantage de passer d'abord sur le pont et de déceler un trou sur une ligne d'échappement ce qui empêche de réaliser le contrôle de la pollution sur le banc de mesure.

Le contrôleur inspecte les flexibles de frein, ... pour déceler une détérioration de la fonction.

Après le contrôle visuel, on termine par la zone de pollution. Le contrôleur met en position le véhicule par rapport au banc de mesures (analyseur des gaz et opacimètre). Il sélectionne le numéro d'immatriculation et il lance le début de la procédure de contrôle par rapport à l'énergie (Essence, Diesel, ..).

Sur les voitures récentes, il faut réaliser le contrôle OBD avec un appareil spécifique. Le contrôleur lance le système sur le banc de mesures afin de faire reconnaître le protocole du véhicule.

m

Après l'OBD, le contrôleur lance la procédure du contrôle de la pollution en fonction de l'énergie du véhicule (Essence: Analyseur de gaz, Diesel: Opacimètre). Le contrôleur suit les informations inscrites sur l'écran. Il doit respecter la procédure de la SR/V de la fonction F9.

m

A la fin des tests, le bilan s'affiche à l'écran.

Le contrôleur vient de terminer sur la chaine de contrôle. Il va procéder à une visualisation des défauts saisis sur le TSP, puis il va valider son contrôle. Il revient sur le PC du bureau et il réceptionne toutes les informations des bancs de mesures et du TSP.

Après la réception des valeurs des bancs et des défauts saisis sur le TSP sur le logiciel de contrôle technique, le contrôleur visualise son procès-verbal (PV) puis il imprime le PV et la facture.

Le contrôleur signe son PV et il commente à son client le contenu de son rapport de contrôle. Son explication est centré sur l'aspect sécuritaire du véhicule par rapport au Code de la Route en vigueur. Il doit répondre aux questions de son client en fonction de ses compétences professionnelles et réglementaires.

Il encaisse le montant de la prestation de service réglementaire.

En fonction du résultat (favorable, CV), le contrôleur met le timbre sur le CI et la vignette sur le pare-brise du véhicule en raccompagnant le client à sa voiture.

Paiement des amendes

Le paiement des amendes peuvent se faire directement en ligne sur le site amendes.gouv .

Vous avez le paiement en ligne pour vous simplifier la vie.

Le site de l'Agence Nationale de Traitement Automatisé des Infractions est le lieu où l'on trouve les formulaires de contestation en ligne.

Il y a une explication pour utiliser le formulaire en ligne pour contester une infraction selon les modalités régies par les articles 529-10 et 530 du code de procédure pénale. Ces modalités varient en fonction du mode de verbalisation (contrôle automatisé (« radar ») ou procès-verbal électronique « PVe »).

"Un nouveau service sur le site antai.fr pour le contrevenant qui souhaite contester

 La nouvelle version du site antai.fr permet désormais au contrevenant qui souhaite contester de remplir le formulaire de requête en exonération sur l'écran. En effet, il est prévu dans la rubrique avis de contravention/comment contester un espace dans lequel il suffit de remplir les cases indiquées qui correspondent au cas dans lequel on se trouve (véhicule volé, vendu etc..) puis d'imprimer le document PDF, de le signer et de le renvoyer comme indiqué par La Poste. Le document ainsi renvoyé sera traité de façon fiable et rapide au CNT de Rennes."

On clique sur le lien "Commencer la saisie" puis on renseigne tous les champs obligatoires et on clique sur valider.

 

a+

Le Contrôle des Véhicules au gaz

Les véhicules au gaz est l'une des solutions avancées pour lutter contre la pollution de l'air. Le gaz de pétrole liquéfié (GPL) est le plus utilisé au monde. En Hollande, environ 60 % des véhicules sont équipés de cette technologie. En Amérique du Nord et en Italie le parc automobile s'équipe.

En France, on compte environ 210.000 véhicules GPL en service. Les deux accidents en 1999 à Vénissieux et en 2002 à Mitry Mory n'ont pas contribué à la réputation des véhicules au gaz. L'Etat français s'est engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre, en conséquence, le secteur public (entreprises publiques et collectivités territoriales) a l'obligation lors du renouvellement de son parc automobile, d'acheter des véhicules fonctionnant au GNV ou GPL ou à l'électricité à hauteur de 20 % du marché public automobile.

Le parc automobile de véhicules particuliers français est estimé à 37,21 milions de voitures dont 30,85 millions pour les voitures et 5,73 millions pour les véhicules utilitaires légers(VUL). Actuellement, la motorisation diesel représente 54 % du parc automobile.

L'âge moyen d'une voiture est estimé à 8,3 ans.

Si on calcule le % de véhicule au gaz par rapport au parc automobile français (210.000/37.210.000), on obtient le chiffre de .... 0,56 %.

Ce X5 de chez BMW a été équipé un kit GPL comme la Land Rover.

LE CONTROLE TECHNIQUE DES VEHICULES AU GAZ

Le contrôle technique des véhicules au gaz a été renforcé à partir du 1er janvier 2012 en tenant compte du type de gaz: GPL ou Gaz Naturel (GNV).

SR/V/FG-2 applicable au 1er janvier 2011

GPL

Le gaz de pétrole liquéfié est un mélange d'hydrocarbures (propane et le butane) légers stocké à l'état liquide; Il est issu du raffinage du pétrole pour 40 % et du traitement du gaz naturel pour 60 %.

 

L'instruction technique SR/V/FG-2 du 7 novembre 2011 précise la méthodologie à employer ainsi que les points réglementaires à examiner lors d'une visite technique périodique (VTP).


5. METHODOLOGIE
Le logigramme en annexe I décrit le processus simplifié.
Avant la vérification de la fonction GAZ, le contrôleur examine visuellement l'état général de la
carrosserie du véhicule pour détecter d'éventuelles déformations d'éléments ou des défauts sur la
structure (ex : ajustement d'ouvrants) qui peuvent avoir une incidence sur l'installation (ex : état ou
fixation du réservoir).

On apprécie l'effort l'illustration de cette nouvelle SR/V;

Gaz Naturel pour Véhicule (GNV)

Le GNV est composé soit de gaz naturel soit de biogaz.

Le gaz naturel est composé en majorité de méthane (CH4) et provient de gisements (Russie, Norvège, Algérie...). Il nous parvient par gazoducs ou par méthanier.
le biogaz est un gaz qui est le résultat de la dégradation biologique de composés organiques (ordures ménagères, boues de station d'épuration des eaux usées etc.). Ce phénomène de « digestion biologique » des protéines, des graisses et des hydrates de carbone est anaérobie, c'est à dire qu'il se réalise sans oxygène. Il est une forme de valorisation des déchets et c'est pour cette raison qu'il est considéré comme une énergie renouvelable.


L'illustration facilite la lecture et donc son application dans les centres de contrôle technique automobile.

La nouvelle réglementation impose au contrôleur d'effectuer une formation complémentaire agréé gaz pour réaliser ses nouveaux contrôles gaz.

Source UTAC OTC

"pour réaliser les contrôles techniques sur les véhicules équipés d'un réservoir de gaz carburant, le contrôleur agréé doit, à compter du 1er janvier 2011, disposer d'une qualification spécifique délivrée par le réseau ou le centre non rattaché.

Cette qualification spécifique doit indiquer le numéro d'agrément préfectoral et doit être notifiée à l'organisme technique central.

 

Résultats Examen 900h VL 2016
Last Updated on Mar 24 2016

Résultats Examen 900h VL 2016

Résultat de la session de 900 heures VL 2015 -2016 Reçus: Bouheddouf Hakim Bouton Kévin Djebli Mehdi Forasacco Fabrice * Gavrylenko Youriy Gmiza Abdelaziz Grimaldi Lionel Guerifi...
Le contrôle des véhicules VP & VU
Last Updated on Jan 05 2016

Le contrôle des véhicules VP & VU

Le contrôle technique automobile est une activité réglementée. Une directive européenne fixe les objectifs à atteindre au niveau des 28 pays membres en matière de la Sécurité routière & de l'environnement. Notre reportage...
Ouverture session Formation 450 h 2016
Last Updated on Oct 14 2015

Ouverture session Formation 450 h 2016

L'Ecole Georges Guynemer de Lyon ouvre sa session de formation d'une durée de 450 heures de contrôleur technique automobile à partir du mois d'avril 2016. Il reste encore des places disponibles. Contactez le sécrétariat de l'établissement.
Le Contrôle des deux roues
Last Updated on Oct 07 2015

Le Contrôle des deux roues

Les pouvoirs publics français voulaient maintenir la date du 1 janvier 2012 pour le lancement du contrôle technique des deux roues (-50 cm3). Les dernières réunions du mois de juin afin de présenter le projet d'arrêté définitif marque le...
Démarche en cas de doublette de la plaque d'immatriculation
Last Updated on Déc 02 2014

Démarche en cas de doublette de la plaque d'immatriculation

On estime à environ 400.000 le nombre des automobilistes victimes des "doublettes" des plaques d'immatriculation en France.

Blog Communauté



Le choix de la rédaction

autoeduc.net
samedi, Mar 02 2013

Salon international de l'automobile de Genève...

Cette nouvelle édition se tient du  7 au 17 mars 2013. Le contexte du marché de l'automobile est en pleine crise. Les aides accordées par les différents états européens et américains sont réduites ou supprimées en 2011. La surproduction automobile mondiale oblige les principaux constructeurs à restructurer leurs capacités de production vers les pays émergents.

Ce salon européen est un évènement attendu par tous les Amateurs d'automobile. L'édition 2013 se tient dans un climat économique pas très favorable pour l'automobile européenne. Les chiffres de ventes sont en baisses sur la période janvier et février en France, l'année s'annonce difficile pour les principaux constructeurs mondiaux sur les marchés européens sauf pour les marques allemandes.


 Depuis 2 à 3 ans, la fréquentation le vendredi, le samedi et le dimanche est telle qu'il est presque impossible d'approcher des stands. En conséquence, une partie de cette population vient en semaine. En conséquence, le mercredi, le jeudi deviennent des jours chargés l'après-midi. Cette année, nous nous sommes déplacés le jeudi 14 mars. On a pu circuler librement sans bousculade entre tous les stands.

 Les principaux constructeurs automobiles étaient présents. Cependant, la surface occupée par les stands a diminué. Il y a aussi moins d'effets visuels et techniques pour communiquer. Ce salon à taille humaine est toujours agréable à parcourrir.

 Au niveau des nouveautés, il y a moins d'annonce sur ce salon mais on voit apparaître une explication en force du système hydride pour motoriser les voitures sur la période 2010-2020. La technologie basée sur l'hydrogène a disparu cette année.


Plusieurs constructeurs ont exposé leurs solutions techniques à travers des maquettes, des prototypes, des conceptcars.

Les grandes marques automobiles ont exposé des moteurs à explosion, ... chacune a entrepris d'expliquer au public les avancées technologiques récentes.

Le mythe des grands noms comme Ferrari attire toujours une foule de passionnés.


A+


 La technologie hydride est déjà proposée à la vente depuis quelques annés par le constructeur japonais Toyota. Aujourd'hui, les principaux constructeurs sont obligés de proposer à son catalogue des véhicules avec cette technologie.

Sous le terme de véhicule hybride, on peut avoir des solutions techniques basées sur un moteur à essence et des moteurs électriques, un moteur diesel et des moteurs électriques.

Le groupe PSA propose à la vente la solution de l'HYbrid4 sur la DS5 mais Mitsubishi a exposé ce véhicule avec le concept GR - HEV.


 


Actuellement, l'avantage pour la technologie Hybride est de nécessité  aucune infrastructure. L'énergie cinétique est récupérée lors de la phase de décélération et de freinage du véhicule. Elle fait fonctionner les moteurs électriques afin de faire baisser la consommation de la voiture.

La solution de la voiture électrique est mise en avant par Citroën et Renault - Nissan nécessite une infrastructure pour alimenter en énergie le véhicule. Les dernières innovations permettent à travers des bornes de recharge rapide de recharger une batterie en 20 mn.


 

Le modèle ZE de chez Renault est le modèle électrique le plus vendu dans ce groupe. L'idée originale a été de proposer à la clientèle un engin électrique à 4 roues mais qui rappelle l'univers du scooter.


Cependant, Renault fonde beaucoup d'espoir sur le modèle Zoé. Cette voiture est une véritable berline cependant son autonomie est encore limitée. Son prix en France est d'environ 13.700 € en déduisant le bonus écologique de 7.000 €. Il faut payer une location mensuelle de la batterie environ 85 €.


 Actuellement, les premiers chiffres montrent une vraie demande pour les voitures hybrides, au niveau électrique, le marché reste confidentiel.

 

A l'avenir, la nouvelle concurrence des principaux constructeurs mondiaux sur ces marchés vont faire baisser le prix de vente de ces véhicules.


 L'édition 2013, n'est pas une année faste pour montrer au public les lignes futures des grandes marques mondiales.

Le bureau de style de Renault - Nissan se propose de développer un "Crossover" urbain  sur la base de la plateforme de la nouvelle Clio. Il est baptisé " Captur". Le public a remarqué et commenté le choix du constructeur.


Le Concept "Resonance" de Nissan  est vraiment une belle réussite.Il est conçu pour une propulsion hybride. Ce futur "Murano" est le haut de gamme des SUV de Nissan. Les concept-cars de la marque sont souvent produits rapidement après les salons de l'Auto sur les lignes validées auprès du public.


 Chaque année, il y a des nouvelles pistes qui débouchent sur des voitures de rêve. Cependant, au niveau du quotidien, on ne voit pas vraiment son usage ...

Le concept-car c'est idée force, des variations graphiques afin de déboucher sur un prototype à l'échelle 1. On peut mieux visualiser avec les volumes l'aérodynamique du projet.


Il est indispensable d'être un visionnaire mais aussi ingénieur afin d'intégrer les nouvelles technologies et les nouveaux matériaux.

Le constructeur japonais Honda a présenté le futur break de la gamme Civic Tourier en version Hybride.


 Le constructeur PSA à travers sa marque Citroën nous propose un concept-car "Technospace", le futur monospace pour remplacer le C4 Picasso.


Le public n'a pas été très enthousiasmé par cette présentation.


 Les grands noms de l'Automobile, on retrouve la marque Hispano Suiza. Elle a marqué l'Automobile comme la célèbre marque Bugatti. C'est toujours avec un certain plaisir que le public vient se ressourcer auprès de ces belles mécaniques. On entend des murmures ..... on évoque les lignes que les carrossiers savaient travailler .... des monuments .....


En 2013, le modèle exposé marque le renouveau de cette marque. On est séduit par sa ligne .....

La marque Ferrari est connu pour sa couleur rouge ...... mais il semble que l'année 2013 est marquée par la couleur rouge. La vedette a été le modèle "La Ferrari", une Ferrari hybride de 963 ch, la 1ère de cette firme.


,

Il est prévu dans construire 499 exemplaires. Déjà, le carnet de commandes est déjà complet !!!

La marque italienne Lamborghini frappe fort. Voici l'une des plus belles mécaniques exposées à Genève.


Le public est ébloui par la performance esthétique et technique. On sent la maîtrise d'un savoir-faire de pointe.


On remarque la qualité de finition et le sens du détail. On reconnaît que c'est du bel ouvrage.


 


 Le groupe Renault-Nissan-Dacia a attaqué le marché du 4 x 4 de loisir à bas coût à travers la marque roumaine Dacia. Le modèle Duster est vendu en 4 x 2 ou 4 x 4. Il a été commercialisé au printemps 2010 en Europe. Le salon de Genève a marqué son lancement  officiel.

Cette année, on met l'accent sur la famille avec la nouvelle version de la Logan MCV.


Depuis le marché du 4 x 4 est montré du doigt comme l'un des véhicules les plus polluants. Les écologistes dénoncent ce fait. Cependant, si on compare les émissions de gaz, on peut noter que des progrès ont été réalisés dans ce domaine.

Le groupe français PSA présente à travers sa marque Peugeot deux variantes sur le marché du SUV. Le modèle "Crossover 2008" pour la ville et le 4008 la campagnarde.

 


 


 La marque Audi apporte quelques transformations sur le Q3 et le Q7.

 

 

 A+


 On apprécie les shows organisés par les constructeurs pour mettre en avant tel ou tel nouveau modèle de la marque du groupe. Cette année, il faut reconnaître qu'il y a moins de spectacle dans le salon. Les dernières éditions utilisaient un débauche de moyens techniques dignes des plateaux de cinéma.

Le groupe PSA a utilisé ses surfaces d'exposition de chez Citroën afin de mettre en valeur le nouveau concept Technospace et la nouvelle C3.


Le public était nombreux pour venir admirer la voiture de rallye de Sébastien Loeb. Le pilote, 9 fois sacré champion du monde des rallyes WRC, et sa célèbre voiture sont encore très populaire.



 Chaque année, les marques italiennes sélectionnent des hôtesses qui mettent en valeur les modèles proposés. Mais on doit reconnaître que la touche féminine est très utilisée sur les stands des principaux constructeurs automobiles. Parfois, elle pose, parfois elle réalise des enquêtes de marketing ....... et souvent elle renseignement la clientèle sur tel ou tel aspect du modèle désiré par le client. La tablette est devenue l'outil indispensable pour travailler.

 Au niveau des belles mécaniques, l'étude de style présentée par BMW a étonné le public.



L'évolution de la silhouette est très harmonieuse. Si la marque allemande adopte ce style, il faut parier que ses ventes vont progresser et marquer un renouveau de la marque sur la scène internationale.

 

Chaque année, les préparateurs nous présentent des voiture de rêve. A partir de certains détails arrivent à sublimer le modèle.

Le constructeur Honda nous propose un concept très sportif, le public a été séduit par ces lignes aérodynamiques.



Les nouvelles Jaguar sont des voitures très élancées. La ligne est pure et la motorisation est puissante.

 

On est admiratif devant la qualité de finition de cette voiture.


La marque Koenigsegg présentait un bolide avec une motorisation puissante.


Depuis des années, le constructeur Peugeot dévoile une voiture de rêve. Le public est admiratif devant les lignes épurées, on regrette toujours qui n'est pas prévu la sortie d'une série limitée.


 


Voici un nom reconnu dans le design automobile, Pininfarina. Cette "patte" a embelli les modèles des principaux constructeurs européens.


Bertone est aussi connu comme l'un des grands noms du design automobile. A partir d'un voiture existante, il imagine et dessine une nouvelle carrosserie.


Le designer constructeur Franco Sbarro est l'une des têtes chercheuses les plus créatives de l'Automobile. La recherche de l'excellence et de l'innovation sont ses marques de fabrication. Cet artisan de luxe propose des pistes en avance sur son temps.


Il a créé une école pour former la relève. L'école Espera Sbarro recrute à partir du niveau IV (bac professionnel de l'auto), elle dépend de l'Université de Technologie de Belfort Montbéliard (25 France).

 

Cette voiture ne cache pas son ambition: la compétition automobile.


 


La marque italienne Alfa Roméo présente une nouvelle ligne intéressante. Le public a été séduit.


La mythique marque allemande, Porsche, présente toujours une évolution de sa célèbre ligne. Les inconditionnels de la marque sont toujours à l'affut des nouveautés techniques et de l'évolution des motorisations.


La marque Audi est toujours très présente. Elle propose du rêve à l'état brut.

 

 

A+

mardi, Mar 05 2013

Règles du Forum

Écrit par Publié dans FAQ

Un forum utile est un espace où l'on vient chercher des réponses à des questions. La quantité d'informations partagées obligent à respecter certaines règles afin que nous puissions tous trouver rapidement la solution à nos problèmes.

Bonne visite...

Règles d'utilisation du forum:

* Effectuer une recherche avant de poser une question, la solution à votre problème a peut-être déjà été trouvée, ou la discussion est peut-être déjà ouverte.
* Une FAQ, des tutoriels et une section documentation sont consultables sur notre FAQ (Foire aux questions)
* Vous y trouverez peut-être la réponse à votre question.
* Utiliser un langage clair et compréhensible. Évitez les messages type SMS, en braille ou langage SMS. Faites des phrases, avec des mots, des verbes, des adjectifs...
* Ne postez pas n'importe où ! Ce forum est composé de plusieurs espaces dédiés à une thématique particulière. Si vous ne trouvez pas, ou si vous avez un doute sur le lieu où poster, postez dans celui qui vous semble le plus proche du sujet de votre question, ou contactez un administrateur.
Le cas échéant, cela pourra donner naissance à une nouvelle rubrique.
* Ne postez pas la même demande d'aide sur plusieurs forums différents, plus personne ne s'y retrouvera!
* Soyez précis dans la rédaction du message et dans le titre de la discussion que vous allez ouvrir. Les titres de discussions du style Heeeelp!!, Ça ne marche pas... ne sont pas informatifs. Précisez toujours clairement dans votre problème ou votre proposition.
* Respecter le sujet initial. Ne répondez pas à une discussion en formulant une question hors sujet, cela nuit à la localisation des informations.
* Éviter l'impatience. Inutile de revenir trop tôt à la charge sous prétexte que votre question n'a pas encore de réponse. Quelqu'un, quelque part, est sûrement en train de chercher.
* Évitez les messages privés pour tenter d'obtenir une réponse plus rapidement. Cela ne profite pas aux autres visiteurs du forum. Les questions, comme les réponses, ont pour but d'accroître la base de connaissances de la communauté.
* Dire merci ! Ce n'est pas grand chose, mais quand quelqu'un vous a apporté, par sa réponse, l'aide que vous attendiez, revenez dire merci. Ça ne coûte rien, ça fait plaisir et ça renforce les liens de la communauté. Accessoirement, ça encourage même les gens à continuer de s'entre-aider http://forum.joomla.fr/images/smilies/biggrin.gif
* Donner la solution si vous trouvez tout seul ou ailleurs, ça aidera toujours d'autres personnes rencontrant le même problème.
* Respectez vos interlocuteurs comme vous le feriez dans la vraie vie. Les messages comportant insultes et/ou propos diffamants seront supprimés sans avertissement. L'auteur de ce type de message pourra faire l'objet d'un bannissement définitif du forum, son compte pourra être supprimé.
* Le forum n'est pas l'endroit pour régler un désaccord commercial. Tous les messages considérés comme étant de cette nature seront supprimés. Réglez vos conflits en privé svp.

Règles d'utilisation des signatures:

* Doit être rédigée dans votre profil utilisateur et non dans le corps d'un message.
* Ne doit pas contenir d'image
* Doit être rédigée en utilisant la taille de police par défaut, ou les tailles inférieures.
* Nous nous réservons le droit de vous demander de modifier et/ou de supprimer les éléments de votre signature qui contreviendraient aux règles mentionnées ci-dessus.
* Les signatures ne respectant pas l'étique de notre site ou comportant des insultes, propos diffamants,... sont évidemment interdites.

Règles d'utilisation des avatars:

* Pas de règles car chacun est libre de se "dissimuler" derrière un avatar, nous sommes néanmoins convaincus qu'une vraie photo (avec ou sans lunettes noires, de face ou 3/4 profil arrière http://forum.joomla.fr/images/smilies/biggrin.gif) humanise un peu les échanges. Encore une fois ce n'est pas une obligation mais une invitation.

Seront supprimés sans avertissement*:

* Les messages ne respectant pas l'étique de notre site ou comportant des insultes et propos diffamants.
* Les liens pointant vers des sites à caractère illégal et ceux pouvant porter atteinte aux bonnes moeurs (sites pour adulte...).
* Les messages traitant de sujets graves (faits divers...) n'ayant aucun rapport avec le ton (bonne humeur) et l'orientation du forum.
* Tout message que nous estimerons être du SPAM pourra et sera supprimé.

Nous nous réservons le droit de bannir du site, ou de supprimer, tout membre ayant commis des abus.

L'équipe administrative autoforma.info se réserve le droit de changer ces règles à tout moment.

 

L'évolution du parc automobile a conduit les différents pays à adopter des mesures de Sécurité routière pour limiter le nombre de tués et des blessés de la route.

Estimation du parc automobile mondial (VP+VU)

Au total le parc mondial dépasse les 900 millions de véhicules et avoisine très probablement le milliard avec en gros 700 millions de véhicules particuliers (VP) et près de 300 millions de véhicules utilitaires légers (VU).

Les chiffres pour la France donnent un parc à environ 38 millions de véhicules répartis en 30 millions de véhicules particuliers et 8 millions de véhicules utilitaires légers.

A partie des années 60, les ménages français se sont équipés en véhicule pendant la période les trente glorieuses. La progression constante du pouvoir d'achat des familles et la baisse du prix de vente des voitures ont facilité cette acquisition.

Tableau de l'évolution du parc automobile français

Tous les états ont entrepris une politique visant à réduire le nombre des victimes de la route.

 

En France, la Sécurité routière est devenue une priorité pour obtenir cet objectif.

 

 

  


 Le professeur L.G Norman (OMS) a établi qu'"un accident est rarement dû à une cause unique, il réside dans le comportement du complexe conducteur - milieu - véhicule au cours de quelques instants précédant l'accident".

Ces trois facteurs sont étroitement liés et tout accident a son origine dans la défaillance d'un seul ou de plusieurs de ces facteurs. Des études menées de par le monde ont tenté d'évaluer l'incidence de chacun de facteurs.

La formule de L.G NORMAN peut se schématiser:

 

Etat défectueux du véhicule

Les différents études disponibles ont démontré l'implication d'un état défectueux d'un véhicule comme
l'une des sources potentielles accidentogènes.

Des statistiques Nord américaine (National Mighway Trafic Safety Administration) et française (Prof SICARD) évaluent à 7% le nombre d'accident de la voie publique imputable à des vices techniques du véhicule.

En 2011 en France, sur les 17,99 millions de Visites Techniques Périodiques (VTP) VL, 3,83 millions soit 21,31% sont déclarées non-conformes (Contre-visite). En 2014, sur les 19,56 millions VTP, le taux de Contre-visite est 18,43 %.

Si les progrès techniques ont réduit le nombre d'accident imputable aux vices de fabrication et augmenté très notablement la sécurité des usagers des véhicules modernes, ils n'ont pas encore réussi à diminuer les vices imputables au vieillissement des organes.

Le taux de contre-visite (CV) augmente avec l'âge du véhicule: un véhicule de 4 ans à un taux de CV 4,38 %, un véhicule de 4 à 7 ans 8,87 %, un véhicule de 7 à 10 ans 15,31 %, un véhicule de + 10 ans 26,37 %.


 Les principaux pays ont mis en œuvre des dispositions réglementaires pour contraindre les propriétaires des véhicules à maintenir en état de rouler sur les voies publiques.

En France, le Code de la route précise l'obligation à son propriétaire de présenter son véhicule pour une inspection technique:

" Article R. 323-1. - Dispositions générales - Tout propriétaire d'un véhicule [..] n'est autorisé à le mettre ou le maintenir en circulation qu'après un contrôle technique ayant vérifié qu'il est en bon état de marche et en état satisfaisant d'entretien.

Le fait pour tout propriétaire de mettre ou maintenir en circulation un véhicule sans avoir satisfait aux obligations de contrôle technique fixées par le présent chapitre est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe."

Au niveau européen, la Directive européenne 2014/45/UE relative au contrôle technique périodique des véhicules à moteurs du 3 avril 2014 fixe les nouvelles exigences minimales. Extrait de la directive:

" Le contrôle peut aussi servir à vérifier si les pièces et composants de ce véhicule correspondent aux caractéristiques requises en matière de sécurité et d’environnement qui étaient en vigueur au moment de la réception ou, selon le cas, de l’adaptation".

On demande au contrôle de vérifier si le véhicule respecte les conditions techniques de l'homologation du véhicule par le constructeur et de mesurer les émanations des gaz par rapport aux normes environnementales.

Dans l’article 7 Appréciation des défaillances, il est mentionné:

" défaillances critiques constituant un danger direct et immédiat pour la sécurité routière ou ayant une incidence sur

l’environnement, justifiant qu’un État membre ou ses autorités compétentes puisse interdire l’utilisation du véhicule sur
la voie publique."

Dans l'article 9 Suivi des défaillances, il est précisé:

" cas de défaillances critiques, le contrôle est considéré comme ayant échoué. L’État membre ou l’autorité compétente peut décider que le véhicule en question ne peut plus circuler sur la voie publique et que l’autorisation de circuler doit être suspendue pendant une durée limitée, sans que cela n’entraîne une nouvelle procédure d’immatriculation,jusqu’à ce que les défaillances soient rectifiées et qu’un nouveau certificat de contrôle technique soit délivré, prouvant que le véhicule est en état de circuler."


 

La réception ou l'homologation de véhicule est une étape important de la sécurité routière. L'article R321-15 du Code de la Route précise:

« Avant sa mise en circulation […] tout véhicule à moteur […] doit faire l’objet d’une réception nationale effectuée soit par type à la demande du constructeur, soit à titre isolé à la demande du propriétaire ou de son représentant ».


La réception (ou homologation) est un acte administratif qui atteste de la conformité technique d’un véhicule au regard de la réglementation nationale. Elle constitue un préalable indispensable à l’obtention du certificat d’immatriculation auprès des préfectures.

Enfin, la Réception Communautaire Européenne (RCE) certifie la conformité vis à vis de la réglementation européenne.

Au niveau de la Sécurité routière, l'article R311-3 du Code de la Route précise:

" En cas d'infraction aux dispositions du présent titre, si le mauvais état du véhicule crée un danger important pour les autres usagers ou constitue une menace pour l'intégrité de la chaussée, l'immobilisation peut être prescrite dans les conditions prévues aux articles L. 325-1 à L. 325-3."

16 Voiture accidentee Renault

 

jeudi, Avr 11 2013 0 Commentaire
La voiture Hybride

Le génie humain est à l’œuvre dans les premières tentatives de "motorisation" des

FORMATIONS

Ouverture session Formation

L'Ecole Georges Guynemer de Lyon ouvre sa session de

Lire la suite

Ouverture session formation

L'Ecole Georges Guynemer de Lyon ouvre sa session de

Lire la suite

Formation au contrôle des

L'Arrêté du 14 octobre 2009 a imposé le contrôle technique

Lire la suite

Formation agréée Contrôleur

Le métier réglementé de contrôleur technique des véhicules

Lire la suite

Formation agréée Contrôleur

 

Le métier réglementé de contrôleur technique des

Lire la suite

Qui est en ligne

Nous avons 2 invités et aucun membre en ligne

Abonnez-vousà notre newsletter

EVENEMENTS

PHOTOS & VIDEOS

Liens connexes

Style Setting

Fonts

Layouts

Direction

Template Widths

px  %

px  %