Dernières Infos
Formation agréée Gaz Contrôleur VL

La réglementation impose au contrôleur agréé d'effectuer une formation complémentaire agréé gaz de 14 heures pour réaliser les contrôles des véhicules équipés en source d'énergie le gaz (Source UTAC OTC):

"pour réaliser les contrôles techniques sur les véhicules équipés d'un réservoir de gaz carburant, le contrôleur agréé doit, à compter du 1er janvier 2011, disposer d'une qualification spécifique délivrée par le réseau ou le centre non rattaché.
Cette qualification spécifique doit indiquer le numéro d'agrément préfectoral et doit être notifiée à l'organisme technique central.

Elle doit être présentée par le contrôleur à toute réquisition avec l'attestation de formation complémentaire et la dernière attestation de maintien de qualification spécifique, prévues aux paragraphes 3* et 4.3** de l'annexe IV de l'arrêté du 18 juin 1991 modifié

*formation complémentaire spécifique théorique et pratique d'au minimum 14 heures ayant donné lieu à une évaluation satisfaisante.

L'Equipe pédagogique de la section de Contrôle Technique Automobile de l'Ecole Georges Guynemer entretient des liens étroits avec la profession à travers un partenariat avec le groupe SGS (Sécuritest et AutoSécurité) leader du contrôle technique en France et les professionnels.

Le contenu pédagogique répond aux exigences réglementaires et à l'évolution professionnelle du contrôle technique VL en France. Il est agréé par la Commission du Ministère des Transports sur la base du programme du Cétim.

Notre formateur, M. Gilles Tissier, a suivi le stage du Cétim pour être formateur agréé gaz.

Contact: Gille TISSIER e-mail: formationct@erplyon.fr Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

ECOLE GEORGES GUYNEMER

Section Contrôle Technique Automobile

37 rue Challemel Lacour

69007 Lyon

Le Contrôle des deux roues

Les pouvoirs publics français voulaient maintenir la date du 1 janvier 2012 pour le lancement du contrôle technique des deux roues (-50 cm3). Les dernières réunions du mois de juin afin de présenter le projet d'arrêté définitif marque le tournant de cette affaire qui a duré plusieurs années. En ce dernier trimestre de l'année 2011, la Commission d'attribution des agréments pour les programmes de formation spécifique aux deux roues permet la formation depuis le mois de septembre sans la publication officielle de l'arrêté définitif. Effectivement, il est urgent de former les contrôleurs VL volontaires pour cette nouvelle activité. Il est aussi important d'arrêté officiellement la liste des équipements homologués ......

Les pouvoirs publics ont autorisé l'ouverture de centre spécialisé dans le contrôle technique des deux roues, cependant la préoccupation de l'Etat français est d'avoir dès le début de l'année 2012 une couverture suffisante du territoire pour permettre à tous les détenteurs d'un deux roue de faire réaliser son contrôle dans un centre de proximité.

Aux dernières nouvelles, le retard pris pour la publication du décret ne permet plus de maintenir la date du 1er janvier, le gouvernement n'a plus cette priorité pour le début de l'année. En conséquence, il est recommandé aux centres de contrôle VL de retarder leurs investissements car cette nouvelle actvité ne sera peut-être pas ouverte en 2012.

L'état français va attendre la prochaine directive européenne sur le contrôle technique des deux roues pour imposer le contrôle technique aux motos. En 2013, on parle d'une application de cette directive en 2015 en France.

Affaire à suivre

Le Centre SECURITEST de Chalon Sud

Dans le cadre de notre partenariat avec le groupe SGS, M. Laurent VIGNES, délégué de la région Rhône - Alpes, nous a fait rencontré M. Thierry PASQUELIN, responsable du centre de l'avenue de l'Automobile à Saint Marcel (71380 Chalon Sud).

Le but de notre visite était de découvrir en avant première le contrôle technique volontaire d'un deux roues.

Depuis quelques années, la France doit mettre en place le contrôle technique des deux roues afin de se conformer à la règlementation européenne. En 2009, 15 pays européens ont déjà introduit le contrôle technique obligatoire des 2 roues sur 27 pays.

 Sur le site de l'OTC, on peut s'informer de l'évolution de ce dossier.

Le Conseil Général des Ponts et Chaussées a publié un rapport en mai 2007 où il est présenté les premières pistes à examiner en vue de la mise en place du contrôle technique des deux roues en France.

Il est noté: " La mise en place du contrôle technique ne résoudra pas, loin s'en faut, la sinistralité des motocyclistes et des cyclomotoristes. En les rendant plus
responsables de l'entretien de leurs véhicules, il est cependant permis de penser qu'elle modifiera leur comportement, et leur fera prendre conscience de l'extrême
vulnérabilité d'un véhicule qui, sans carrosserie et sans pare-chocs, exige plus que d'autres, un entretien rigoureux et une vigilance de tous les instants.
Ce contrôle ne pourrait être mis en place avant la généralisation de l'immatriculation à l'ensemble du parc des moins de 50 cm3, c'est-à-dire avant
juillet 2009.
Ce délai devrait être mis à profit pour établir le cahier des charges et les règles de procédure, sachant que pour des raisons d'égalité entre les différents modes de
transport, le contrôle technique des deux-roues devrait obéir le plus largement possible aux mêmes règles que celles qui existent pour les véhicules légers
(périodicité, procédures administratives, etc...). Il pourrait être effectué par les contrôleurs des centres autos ayant reçu une formation complémentaire pour tenir
compte de la spécificité des cyclomoteurs et des motocyclettes.
Les deux-roues sont souvent le seul moyen de transport pour les catégories les plus défavorisées. Il est donc essentiel que ce qu'ils considéreront comme une
contrainte supplémentaire soit acceptable financièrement : le coût de la visite ne devrait donc pas dépasser 30 €."

Il est rappellé les objectifs du contrôle technique et ses résultats:

" Le contrôle technique répondait à un triple objectif :
− de sécurité routière d'abord puisqu'on estimait que le mauvais état des véhicules est un facteur aggravant dans un accident de la route sur cinq.
environnemental ensuite puisque le contrôle technique à partir de 1994 a permis de vérifier la fonction " pollution/niveau sonore " des véhicules, et favorisait donc
l'évolution vers un véhicule plus respectueux de l'environnement.
− de protection du consommateur enfin, puisqu'en assainissant l'état du parc, la mesure offrait également de meilleures garanties aux acheteurs lors de la revente d'un véhicule d'occasion.
Pour chacun des trois objectifs le bilan de quinze années de contrôle technique se révèle positif , même si le lien entre sécurité routière et contrôle technique n'a jamais été établi de façon déterminante.
La situation, préoccupante du nombre de tués et de blessés chez les motards et les motocyclistes incite à juste titre à s'interroger sur l'intérêt d'étendre un tel contrôle aux deux-roues motorisés."

Après une phase de consultation, une synthèse a été rédigée:

" Sur la base des nombreux entretiens avec les milieux professionnels, administratifs et associatifs, mais également au vu des expériences étrangères, la mission conclut qu'un contrôle technique pourrait s'avérer utile pour trois raisons principales :
− l'état du parc, et en particulier celui des cyclomoteurs, laisse à désirer. Dans certains cas il est même inquiétant. Si, comme pour les véhicules automobiles, le lien de causalité avec l'accidentologie est difficile à établir, on peut aussi penser qu' un véhicule en bonne santé offre plus de sécurité qu'un véhicule mal entretenu. Par ailleurs l'absence de la protection d'une carrosserie ou d'un pare-choc, fait que toute altération mécanique peut avoir des conséquences encore plus graves pour un deux-roues que pour un véhicule de tourisme. Une simple négligence d'entretien ou de conduite peut se transformer en drame de la route.
− le débridage et le non respect de certaines règles élémentaires du code de la route provoquent des nuisances sonores et atmosphériques mal acceptées et nuisibles pour l'image de marque du secteur.
− le marché de l'occasion, qui représente plus de 50 % des achats de deux-roues, doit offrir les mêmes garanties et protections que celles offertes à l'ensemble des particuliers souhaitant acquérir un véhicule d'occasion."

 

M.Emmanuel Renard, Directeur de l'Education et de la Formation de l'Association Prévention routière commentait la position de l'Association:

 

"En janvier 2008, la déléguée interministérielle à la Sécurité routière de l'époque, Cécile Petit, en avait relancé l'hypothèse sur la base d'un rapport du Conseil général des Ponts et Chaussées. Toujours en vain. Pourtant, les motifs de mettre en place le contrôle technique des deux-roues ne manquent pas. Le premier concerne les cyclomoteurs et scooters de moins de 50 cm3. Ces deux-roues sont majoritairement conduits par des adolescents qui peuvent les conduire à partir de 14 ans avec le Brevet de Sécurité routière. Ils les débrident jusqu'à atteindre, parfois, 100 km/h. D'autres négligent les équipements, l'entretien. A kilométrage identique parcouru, un cyclomotoriste a 17 fois de plus de probabilité d'avoir un accident qu'un automobiliste. En 2008, 72 cyclomotoristes ont trouvé la mort et plus de 5000 ont été blessés ; 50 % des engins impliqués dans un accident sont débridés et 65 % présentent au moins un point de non-conformité."

 L'ACEM par l'intermédiaire de M.Jacques Compagne, Secrétaire général, a changé de position par rapport à la réglementation du contrôle technique des 2 Roues.

 " Nous prônons désormais le Contrôle technique des motos à l'échelle européenne. Cette évolution est stratégique. Nous militons, auprès des institutions européenes, pour une prise en compte des deux-roues motorisés (2RM) comme véhicule à intégrer dans la politique de transports de l'Union..... L'amélioration peut être significative pour une catégorie telle les 50 cc, mais aussi pour les véhicules urbains, en particulier les scooters. La moitié des immatriculations européennes de deux-roues concerne des scooters. Leurs propriétaires sont moins passionnés par le produit mais l'utilisent de manière intensive. Ils ne se préoccupent guère de l'entretien en marge du cycle des révisions. Pour les utilisateurs de motos, le Contrôle technique représente une garantie supplémentaire de sécurité...."

 


 Le magazine MOTOMAG propose l'interview du Secrétaire général de l'ACEM.

 

 En France, il semble qu'un calendrier est établi pour instituer au début de l'année 2012 le contrôle technique des Cyclomoteurs et scooters de moins de 50 cm3.

 Nous remercions l'ensemble du personnel du centre de contrôle technique de Sécuritest Chalon Sud par la qualité de son accueil et par sa volonté de répondre à nos questions sur le sujet de la future réglementation des Cyclomoteurs et scooters de - 50 cm3 et des motos.

 Dans un 1er temps, on découvre la chaîne de contrôle spécialisée pour le 2 Roues. M. Thierry Pasquelin nous indique que l'investissement est d'environ 35.000 €, cependant, comme la future réglementation n'est pas encore établie, l'équipement de la chaîne peut être différent.

 La moto est posée sur un pont élévateur, on examine les points de fixation et on se pose des questions sur les points de fixation avec le carénage des motos sportives ....

 

 Un banc de mesure Actia Muller, le pupitre de commande est similaire au Bilanmatic 10.000 du contrôle automobile VL (véhicule léger) avec un programme spécifique aux 2 roues.

 Après cette 1ère découverte, nous demandons à M.Thierry Pasquelin si il est possible d'assister à une démonstration de la réalisation d'un contrôle moto sur la chaîne. Avec gentillesse, il va chercher sa moto et il nous fait une démonstration.

 M. Thierry Pasquelin joue le rôle du contrôleur spécialisé sur les 2 roues. Il présente sa BMW au début de la chaîne, on remarque le positionnement de la moto sur le banc. Le contrôleur actionne le mécanisme pour bloquer la roue en fonction du test à réaliser.

Sur l'écran du pupitre, il s'affiche le déroulement du chaînage pour la moto. Le contrôleur suit les instructions du programme.

 On a vu la mesure de l'alignement, ....

 

 

La méthodologie est similaire au contrôle VL sauf qu'il faut s'assurer du positionnement correct et du blocage des roues. Il est important de faire attention à l'arrêt à la stabilité de la moto sur le banc de mesure. En fonction du gabarit de la moto, au moment de rouler, il ne faut pas perdre son équilibre, sinon il y a un risque de faire tomber la moto.

 

 Les mesures sont réalisées sans difficultés en respectant la méthodologie à mettre en oeuvre à l'aide du programme informatique.

 

 

A la fin, on examine les résultats ....... dans ce cas, la BMW est en rodage ....

 

 A la fin de cette démonstration, on a pu mieux comprendre l'utilité des mesures réalisées et les connaissances à mettre en oeuvre spécifiques à l'univers des 2 roues.

 Centre SECURITEST Chalon Sud

Av. de l'Automobile Saint Marcel

71380 Chalon Sud

Responsable de Centre: Thierry Pasquelin

Tél: 03.85.90.90.85 e-mail: t.pasquelin@wanadoo.fr

Lors de la réunion du mardi 14 décembre 2010 organisée par le Conseil National des Professions de l'Automobile (CNPA) à Lyon, nous avons des précisions sur le contenu du futur contrôle technique des cyclomoteurs en France.

 Un représentant national du CNPA qui siège à la Commission du Contrôle technique Automobile a précisé qu'une Commission a été créée où il siégeait les représentants des Réseaux, des syndicats professionnels comme le CNPA, les représentants de l'Administration chargé des transports, ...

 Cette commission a oeuvré pendant + 6 mois sur la future réglementation, les premières propositions étaients les suivantes:

 - 60 points de contrôle

 - une formation de 70 heures pour le contrôleur agréé

 - une liste d'équipement où il y avait un speedomètre, un banc de freinage, une table de levage, ..

 

 Ces propositions ont été abrogées par les services de Matignon. La proposition retenue par l'Administration française est la suivante:

 - environ 25 à 29 points de contrôle

 - en équipement obligatoire: le speedomètre, en équipement facultatif: la table de levage

 Le banc de freinage est abandonné car l'UTAC a réalisé des essais comparatifs entre les essais de freinage sur piste et sur les bancs, les valeurs sont différentes !!!!

 - un maillage du territoire français qui doit garantir la présence d'un centre de contrôle cyclomoteur tous les 25 km

 - ouverture d'installation auxiliaire

 - un prix de vente d'environ 30 € ttc

 - Lancement du contrôle technique des cyclomoteurs en 2012.

 Au niveau des motos, la France va attendre la future directive européenne sur les 2 roues pour mettre en place sa réglementation.

Le Métier de Contrôleur Technique VL

La profession est récente, le contrôle technique volontaire puis obligatoire a une vingtaine d'années en France.

Actuellement, il y a environ 6.000 centres en France et dans les DOM-TOM. On estime le besoin annuel à environ 500 contrôleurs pour compenser le départ à la retraite des contrôleurs , les démissions des contrôleurs en poste,...

LA REGLEMENTATION EN VIGUEUR AU METIER DE CONTROLEUR TECHNIQUE

Le site de l'UTAC - OTC rappelle la réglementation et vous allez être informé des points suivants:

En 1er, il faut que votre casier judiciaire "B2"soit sans condamnation.


Attention, au moment du dépôt de votre dossier de demande d'agrément à la préfecture du lieu d'implantation du centre, la préfecture va vérifier ce point, si il y a des condamnations sur votre B2, votre demande d'agrément est rejetée.

En 2e, le métier de contrôleur technique est réservé aux personnes ayant déjà une formation technique de la Maintenance Automobile. Cette exigence réglementaire a été assouplie au 1/01/2011.

" Un diplôme de niveau V (CAP, BEP) du ministère de l'éducation nationale dans une discipline de l'automobile : mécanique automobile (quelle que soit l'option complémentaire), carrosserie, tôlerie, électricité automobile, maintenance automobile et une formation spécialisée complémentaire dans le contrôle technique automobile d'une durée d'au moins 900 heures.

- Un diplôme de niveau IV (BAC Professionnel, ..), au minimum, du ministère de l'éducation nationale dans une discipline de l'automobile (mécanique ou maintenance automobile, carrosserie, tôlerie, électricité automobile) ou un des secteurs de l'industrie automobile, de la mécanique, de la productique, de l'automatisme électronique, de l'électromécanique ou de la maintenance aéronautique, et une formation complémentaire au contrôle technique d'une durée minimale de 175 heures.

- Un diplôme de niveau V (CAP, BEP) du ministère de l'éducation nationale dans une discipline de l'automobile : mécanique automobile (quelle que soit l'option complémentaire), carrosserie, tôlerie, électricité automobile, avec au moins vingt-quatre mois d'expérience effective* dans la réparation ou la maintenance automobile (mécanique automobile, carrosserie, tôlerie, électricité automobile) et une formation spécialisée complémentaire dans le contrôle technique automobile d'une durée minimale de 175 heures."

La durée de la formation spécialisée en Contrôle Technique Auto

Les textes en vigueur sur la durée de la formation font la différence entre une personne ayant une expérience professionnelle en maintenance automobile

et la personne sortant de formation sans expérience du milieu de l'automobile.

La personne sans expérience professionnelle dans le domaine de l'automobile possédant un CAP ou un BEP des disciplines retenues pour le contrôle

technique doit effectuer au mini une formation spécialisée de contrôle technique d'au moins 900 heures dans un organisme agréé par le ministère des Transports,... comme par exemple l'Ecole Georges Gynemer à Lyon.

Si la personne possède un BAC Professionnel, un BTS, DUT, ... de l'automobile sans expérience professionnelle dans l'automobile, il ne doit suivre qu'une formation spécialisée agréée de 175 heures.

Un certain nombre d'organismes de formation proposent des actions de formation d'une durée variable de 200 à 450 heures afin de répondre à l'évolution du métier du contrôleur technique. Il est certain que les programmes actuels de 175 heuresne préparent plus aux évolutions réglementaires du contrôle technique. En principe, ils sont basés sur la chronologie suivante: 1ère semaine étude du classeur du lexique, 2è semaine étude des SRV, 3 et 4e semaines en entreprise, 5e semaine informatique et examen pour la délivrance du certificat de contrôleur.

En 2006, lors de lancement du contrôle technique Poids lourd, la réglementation a imposé une durée moyenne de 280 heures pour obtenir la qualification Q1et des modules de 24 heures pour obtenir les moduls Q2, Q3, Q4.

En formation de contrôleurs techniques automobiles VL (- 3,5 tonnes) dans un passé récent, certains organismes de formation ne préparaient même pas les futurs contrôleurs à la chaîne de contrôle !!!

Aujourd'hui, les contraintes réglementaires liées à la connaissances du lexique et des SRV, aux procédures du système qualité (norme 17020, et bientôt Cofrac) à mettre en oeuvre lors du travail quotidien et lors des procédures liées à l'étalonnage et des pannes des appareils de mesure (opacimètre, analyseur des gaz, banc de freinage, ....) , à l'accueil clientèle, .... et à l'informatique, ..... tous ces éléments contribuent à allonger la durée de la formation pour répondre aux nouvelles exigences du métier.

La prise en main des nouvelles chaînes de contrôle liée à l'informatisation des données partielles lors des transmissions des données vers le PC impose une solide formation au contrôle technique.


L'organisme de formation doit disposer d'une chaîne de contrôle récente (exemple chaîne Actia Muller 10.000), d'un système qualité en conformité avec les pratiques d'un centre et d'un système qualité d'un réseau ou d'un centre indépendant, d'une informatique de pointe avec au moins un logiciel de contrôle technique, les liaisons avec les différents appareils d'une chaîne de ct et avec le site de l'UTAC-OTC, d'un système pédagogique en place en vue de modèliser la relation contrôleur-client.

Si la personne possède un BAC Professionnel, un BTS, DUT, ... de l'automobile sans expérience professionnelle dans l'automobile, il ne doit suivre qu'une formation spécialisée agréée de 175 heures.

Un certain nombre d'organismes de formation proposent des actions de formation d'une durée variable de 200 à 450 heures afin de répondre à l'évolution du métier du contrôleur technique. Il est certain que les programmes actuels de 175 heures ne préparent plus aux évolutions réglementaires du contrôle technique. En principe, ils sont basés sur la chronologie suivante: 1ère semaine étude du classeur du lexique, 2è semaine étude des SRV, 3 et 4e semaines en entreprise, 5e semaine informatique et examen pour la délivrance du certificat de contrôleur.

Le Permis à points

Le Code de la Route et la Sécurité Routière

La Sécurité Routière est un thème important et l'évolution du trafic automobile conduit les Pouvoirs publics à ajouter des nouvelles dispositions au Code de la Route. Par exemple, l'introduction du permis à points le 1er juillet 1992 (12 pour les conducteurs de + 3 ans de conduite et 6 pour les jeunes permis). Au niveau des jeunes adolescents, les jeunes nés après le 31 décembre 1987 doivent être titulaires de l'attestation scolaire de Sécurité routière (ASSR). Actuellement, le défaut de permis de conduire est sanctionné par 15.000 € d'amende et 1 an de prison .


Le site de l'Association de la Prévention Routière est une mine d'infos ... il explique correctement les règles de fonctionnement du permis à points:

" Le permis de conduire est doté d'un capital maximal de 12 points.

Celui-ci est réduit lorsque le titulaire du permis a commis une infraction pour laquelle un retrait de points est prévu. Ce retrait de points dépend de la gravité de la faute. Il est signifié au conducteur par lettre simple. En revanche, lorsque le nombre de points n'est plus que de 6 ou moins, le titulaire reçoit une lettre recommandée l'avertissant de sa situation et de la possibilité d'effectuer un stage lui permettant de récupérer 4 points maximum.

Le retrait de points est une mesure administrative qui intervient de façon automatique lorsque la réalité de l'infraction est établie :

soit par une condamnation définitive,

soit par le paiement d'une amende forfaitaire,

soit par le non-paiement de l'amende forfaitaire dans les délais,

soit par l'exécution d'une composition pénale."

Le Ministère de l'Intérieur a lancé le 2 juillet 2007, la consultation en ligne de son nombre de points du permis de conduire. Il existe un lien qui permet de connaître l'adresse de votre préfecture de résidence.

En particulier, l'Association de la Prévention Routière résume la conduite à adopter lorsque l'on perd tous ses points: "En cas de perte des douze points, mon permis de conduire est invalidé : informé par lettre recommandée, je dois obligatoirement remettre mon permis à la préfecture dans un délai d'une semaine. Le conducteur perd le droit de conduire un véhicule et ne peut solliciter un nouveau permis avant l'expiration d'un délai de six mois. Il peut cependant entreprendre les démarches pour repasser son permis dès le cinquième mois après l'invalidation du permis."

Il est de plus en plus courant de recourir à un stage agréé de formation "sensibilisation routière" afin de récupérer 4 points maxi sur le permis. Le coût est d'environ 240 € pour une durée de 2 jours.

Attention, à la réception de la lettre recommandée vous informant du retrait de points, vous avez un délai maxi de 4 mois pour obtenir l'attestation de stage. Il est facultatif si vous avez perdu - 3 points sinon il est obligatoire. Cette démarche est individuelle, c'est à dire que le conducteur doit rechercher un stage agréé dans la liste tenue en Préfecture, et vous devez vous inscrire pour une session.

A défaut de présenter cette attestation, le conducteur risque des poursuites judiciaires avec à la clé une amende de 135 € et une suspension immédiate du permis de conduire.

On peut trouver la liste des organismes agréés en préfecture ou sur des sites comme La Centrale. On peut très rapidement via une carte de France et une carte régionale consulter une liste avec les e-mails .... Mais les principaux organismes comme Urgence Permis et le Réseau Points Permis mettent en ligne directement les dates et le lieu des stages organisés chez eux en France.

 La conduite avec un taux d'alcoolémie compris entre 0,5 gr et 0,8 gr/litre de sang est sanctionnée par une contravention de 750 € maxi et d'un retrait de 6 points du permis. Si le conducteur dépasse les 0,80 gr/litre de sang, il risque de perdre 6 points de son permis, 4.500 € d'amende et 2 ans de prison.

La conduite sous l'influence de la drogue est passible de 4.500 € d'amende et de 2 ans de prison.

Si vous avez un problème d'Assurance automobile à la suite d'un retrait de permis, ... il existe des compagnies d'assurance qui ont développé des filiales spécialisées comme BNR, filiale du groupe APRIL.


 

a+

Formation agréée Contrôleur VL 450 Heures

Le métier réglementé de contrôleur technique des véhicules légers (- 3,5 tonnes) était réservé aux personnes ayant déjà une formation technique de la Maintenance Automobile. Cette exigence réglementaire a été assouplie au 1/01/2011 si la personne possède un diplôme de niveau IV (Bac professionnel, ...) de certaines filières professionnelles. Cependant, au niveau V de formation, les exigences sont restées identiques à l'ancienne réglementation de l'Arrêté Ministèriel du 18 juin 1991(AM) modifié:

" Un diplôme de niveau IV, au minimum, du ministère de l'éducation nationale dans une discipline de l'automobile (mécanique ou maintenance automobile, carrosserie, tôlerie, électricité automobile) ou un des secteurs de l'industrie automobile, de la mécanique, de la productique, de l'automatisme électronique, de l'électromécanique ou de la maintenance aéronautique, et une formation complémentaire au contrôle technique d'une durée minimale de 175 heures.

 - Un diplôme de niveau V du ministère de l'éducation nationale dans une discipline de l'automobile : mécanique automobile (quelle que soit l'option complémentaire), carrosserie, tôlerie, électricité automobile, avec au moins vingt-quatre mois d'expérience effective dans la réparation ou la maintenance automobile (mécanique automobile, carrosserie, tôlerie, électricité automobile) et une formation spécialisée complémentaire dans le contrôle technique automobile d'une durée minimale de 175 heures.

  - Une expérience d'au moins cinq ans dans la réparation automobile (mécanique automobile, carrosserie, tôlerie, électricité automobile) et une formation spécialisée complémentaire dans le contrôle technique automobile d'une durée minimale de 175 heures. "

L'évolution du contenu du poste de contrôleur technique automobile VL et le fait que 61 % des centres de contrôle VL n'ont qu'un contrôleur agréé nous ont conduit à augmenter le temps de formation de 175 h mini de la réglementation à 450 heures.

L'Equipe pédagogique de la section de Contrôle Technique Automobile de l'Ecole Georges Guynemer entretient des liens étroits avec la profession à travers un partenariat avec le groupe SGS (Sécuritest et AutoSécurité) leader du contrôle technique en France et les professionnels.

 

 

Le contenu pédagogique répond aux exigences réglementaires et à l'évolution professionnelle du contrôle technique VL en France. Il est agréé par la Commission du Ministère des Transports.

13 Atelier Pedagogique CT ERP

 

Notre programme de formation s'articule autour d'un enseignement de la pratique professionnelle d'un contrôleur et d'un enseignement théorique où le stagiaire doit apprendre la réglementation en vigueur, l'évolution technologique des véhicules, le système Qualité avec la maîtrise des procédures, l'Informatique et la relation avec la clientèle.

 

Il est très important que le stagiaire maîtrise l'ensemble des contenus des modules de formation afin d'être le plus "opérationnel" possible afin de s'assurer un placement rapide sur le marché du travail du contrôle technique automobile vl.

Actuellement, notre taux d'insertion professionnelle se situe entre 80 et 100 % en fonction de la mobilité géographique des formés.

Les centres de contrôle technique sont des petites entreprises (1 à 3 salariés). En conséquence, le contrôleur doit être en capacité de travailler en autonomie et parfois de remplacer le chef de centre lors de ses absences.

 

La chaîne de contrôle

L'atelier pédagogique est équipé d'une chaîne Actia Muller 10.000 récente (2008), tout l'équipement de la chaîne est renouvellé en fonction de l'évolution réglementaire. Par exemple, il a fallu remplacer le réglophare par un nouvel équipement pour tenir de la nouvelle exigence (2010) de relier le réglophare au PC du centre.

13 Atelier Pedagogique CT ERP Equipement

Notre chaîne est organisée en zone de contrôle comme dans un vrai centre. Le stagiaire apprendre avec rigueur la méthodologie de contrôle à mettre en oeuvre dans chaque zone.

L'ensemble des 10 fonctions du lexique est contrôlé à travers 5 zones. Il est installé des moyens de consultation des SR/V (méthodologie de contrôle) et du site de l'UTAC - OTC à proximité.

Lorsque le stagiaire doit traiter "une non-conformité" réglementaire, il utilise les classeurs (en ligne et physique) du système Qualité SGS. Au cours de sa formation, le stagiaire apprend les principales procédures à mettre en oeuvre et à traiter les non-conformités relevées. Il renseigne en ligne les imprimés qualité du centre, puis il réalise l'ensemble des démarchés pour traiter la non-conformité relevée.

12 Biblio Qualite Audits 12 Classeur Materiel Administratif Centre Controleurs 12 Biblio Qualite Classeur 1 Documentation Sommaire

Une formation individualisée en informatique permet à chaque stagiaire la maîtrise de l'outil informatique. La réception des données de l'OTC, la saisie du certificat d'immatriculation, la saisie des informations liées à la facturation, la transmission des éléments d'identification du véhicule aux bancs de mesure, ... la réception des données au PC, le contrôle du futur PV de contrôle, l'édition du proces verbal (PV) et de la facture, .. sont des tâches quotidiennes du contrôleur.

12SchemaLiaisonPCReseauOTC TSP

Si le contrôleur veut s'assurer d'une information réglementaire ou technique, il va consulter les différentes sources d'information (intranet du Réseau, site de l'OTC, ...). Il réalise toutes les transmissions réglementaires entre le PC et les différents appareils de mesure de la chaîne de contrôle (bancs de freinage-suspension, pollution, réglephare, .. et TSP).

12SchemaGraphiqueControleurBancsMesure

Le stagiaire a toujours accès à la bibliothèque du système Qualité, il peut aussi consulter les SR/V en vigueur ainsi que le lexique où sont indiqués les altérations à noter du Code de la Route.

La salle de cours est équipée de + 12 PC. Chaque PC est équipé du logiciel Adelsoft du groupe SGS pour apprendre la maîtrise d'un logiciel de contrôle.

12Salle Cours CT

Notre salle de formation est équipée d'un vidéo-projecteur. Cet outil pédagogique permet une présentation plus dynamique des contenus de la formation.

Les cours de la Réglementation, du Lexique (phrasier du contrôle) - SR/V, de la Technologie automobile, de la Communication sont présentés sous PowerPoint.

Période en entreprise

6 à 8 semaines en entreprise permettent au stagiaire de mettre en pratique ses acquis, de développer ses compétences et de s’intégrer au sein de l’entreprise. Ces périodes font partie intégrante de la formation et du diplôme et constituent ainsi un vecteur essentiel de l’insertion professionnelle.

10 Centre Degrelle Haute Savoie Info Accueil 10 Centre Degrelle Haute Savoie SGS Externe

L'équipe pédagogique assure un suivi sur le terrain pour suivre l'évolution professionnelle en vue atteindre les objectifs de la formation.

Débouché et Evolution professionnelle:
Contrôleur(se) technique en automobile.

Evolution professionnelle :
Le (la) contrôleur(se) technique automobile peut s’orienter vers des postes à responsabilité : chef de ligne, chef de centre et Exploitant

Nota: sa progression professionnelle est fonction de sa mobilité géographique, de son investissement personnel dans les connaissances du contrôle technique et de sa capacité à assumer les responsabilités de la fonction visée.

Contact: Antonio MENDES DA PAULA e-mail: amendesdapaula@autoeduc.net Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Gilles TISSIER e-mail: formationct@erplyon.fr Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

ECOLE GEORGES GUYNEMER

Section Contrôle Technique Automobile

37 rue Challemel Lacour

69007 Lyon

Véhicules de Collection

 Le génie humain, la maîtrise technique ...... et le rêve fou de quelques illuminés associés à des financiers aussi fous sont à la base de l'Automobile.

De la charette motorisée par un forgeron produite de façon artisanale à l'unité en 1896 à la production industrielle sur une chaîne pour fabriquer à des millions d'exemplaires, il y a à peine un siècle de passé.

Aujourd'hui, ce patrimoine est devenu une valeur montante. Récemment, une étude vient d'indiquer que sur la période 2000 2010, le meilleur placement financier a été l'acquisition d'un véhicule de collection. Les prix ont augmenté de 400 % sur cette période. Attention, en fonction de l'état du véhicule ancien, sa restauration peut coûter jusqu'à 100.000 €.

 
 

Ce patrimoine conservé dans les Musées, les Fondations Automobiles mais aussi chez les particuliers collectionneurs et passionnés de belles mécaniques anciennes, est la mémoire collective d'un savoir-faire à une époque d'une région, d'un pays, ... de l'Humanité.

 Ce devoir de Mémoire est indispensable pour transmettre aux futures générations l'envie d'entreprendre et d'admirer les "belles Mécaniques".

La France est l'un des berceaux de l'Automobile. On peut cerner deux régions en pointe dans ce domaines, la région parisienne et la région lyonnaise.

En fouillant dans les archives, on peut retouver la trace qui indique la production de 5 véhicules à moteur à Lyon en 1897. Dans les années 1920, + 200 artisans, industriels lyonnais oeuvrent à fabriquer + 20.000 voitures et véhicules utilitaires.


   L'Europe a publié la Directive 2009/40/CE du 6 mai 2009 où elle donne la possibilité aux Etats membres "d'exclure du champ d'application de la présente directive certaines catégories de véhicules présentant un intérêt historique."

En clair, il n'y a pas d'urgence à mettre en place le contrôle des voitures de collection en Europe. Cependant, si un état membre veut le mettre en place, il doit respecter cette condition " Ils peuvent aussi fixer leurs propres normes de contrôle pour ces véhicules. Toutefois, cette dernière faculté ne doit pas conduire à appliquer des normes plus sévères que celles en fonction desquelles les véhicules en question ont été conçus."

La France a décidé de mettre en place le contrôle technique des véhicules de collection à partir du 15 octobre 2009.

L'arrêté du 14 octobre 2009 précise dans l'article 4 que les centres de contrôle automobile des véhicules légers sont habilités à effectuer les contrôles réglementaires (article R 323-6 du Code de la Route).

13 Panhard PL 17

La périodicité pour un propriétaire de passer son véhicule en véhicule de collection a été changée. Avant c'était + 25 ans, aujourd'hui, on passe + 30 ans.

13Alpine

Un calendrier d'ordre de passage a été établi en tenant des âges des voitures.

12Schema 1 article AM

La nouvelle réglementation a envisagé plusieurs cas possibles pour obtenir le statut de "Véhicule de Collection".

12Schema Obtention Vehicule Collection

Au niveau du contrôle d'un véhicule de collection, le contrôleur doit tenir compte de l'époque du véhicule.

La Commission européenne oblige par sa directive à tenir compte de la technologie employée de l'époque. Aujourd'hui, les bancs de mesure (banc de freinage, banc de suspension, opacimètre, analyseur de gaz, réglophare, ..) sont conçus pour contrôler les voitures équipées des technologies récentes.

La réglementation française a du limiter les opérations d'inspection technique et réglementaire. Ainsi le contrôleur lorsqu'il doit inspecter un véhicule de collection, doit tenu compte des spécificités du véhicule par rapport à la méthodologie à employer. La méthodologie est précisée à travers les instructions techniques (SR/V).

13R12

12Schema 3 article AM

Au niveau méthodologique, le contrôleur agréé doit appliquer l'instruction technique SR/V /FH-1 B afin d'inspecter les points de contrôle de l'Arrêté ministériel AM du 18 juin 1991 modifié pour les véhicules où il est mentionné sur le certificat d'immatriculation "véhicule de collection" et pour les véhicules anciens d'avant 1960, le contrôleur doir appliquer la méthodologie de l'instruction technique SR/V/044.

13Schema Ref Normatives AM - SRV FH1B

La 1ère opération lors de l'inspection d'un véhicule, c'est son identification. Le contrôleur doit vérifier l'exactitude des informations contenues sur le certificat d'immatricultation ou un document administratif par rapport au véhicule. Dans le cas des premières véhicules fabriqués, parfois il n'y a pas de numéro de chassi, ou ce numéro est frappé sur un chassi où l'on a fixé la caisse ...

- H.1 Identification

H.1.8.1.1. Arrêt du contrôle, état du véhicule ne permettant pas la vérification des points de contrôle prévus, entraînant un report de la visite technique
H.1.8.2.1. Accès impossible à des éléments d'identification et/ou de sécurité entraînant un report de la visite technique

12Vehicule Ancien 1895 13 Corre 1904 Carrosse Vicart

Au niveau réglementaire, si le contrôleur ne peut pas accéder aux éléments d'identification sur le véhicule, il y a un report de la visite technique périodique (VTP).

Attention, au niveau de la plaque d'immatriculation, elle est source à contre-visite.

12 Lexique Identification Plaque Imtr

Attention au respect des types de caractères homologués dans le Code de la Route, sinon le contrôleur doit indiquer une contre-visite pour cette altération.

12 Plaque Immatriculation

La SR/V/FH1 B précise au contrôleur les informations à saisir sur le terminal de saisie portable (TSP). Par exemple, il manque sur le certificat d'immatriculation (carte grise), le numéro de série, le contrôleur va saisir sur son TSP "Absent"

12SRVFH1B Identification Tableau

En fonction de la date de la 1ère immatriculation, le contrôleur doit appliquer les instructions techniques (SR/V) qui correspondent à l'époque du véhicule. En particulier, il y a 3 fonctions spécifiques (Identification H1; Freinage H2; Liaison au sol H3) où le contrôleur doit connaître cette spécificité.

13Schema Fonctions H


Au niveau du freinage, le tableau ci-dessous permet de synthétiser la réglementation en fonction des époques technologies automobiles.

13 Evolutions technologiques Voitures

Les voitures les plus anciennes sont équipées d'un système de freinage à câble.

11 Vehicule 1900 Frein a cable

Le contrôle du freinage peut se faire à l'aide d'un décéléromètre électronique et une piste d'essai. Sur les voitures anciennes, il faut atteindre la vitesse de 50 km/h pour déclencher la mesure. Nous avons fait un essai sur la voiture du film Borsalino du Musée Henri Malartre à Rochetaillée sur Saône dans la banlieue Lyonnaise.

Un grand moment d'émotion, les mécaniciens du Musée ont préparé la voiture en matinée. Le 1er tour de piste à lieu au début de l'après-midi, le mécanicien conduit cette voiture de légende et M. Robert Iriarte est installé à la place du passager. La 1ère étape est de voir si la voiture est capable d'atteindre les fameux 50 km/h. Le 1er tour ..... la voiture est propulsée à .... 42 km/h, impossible pour M. Iriarte de déclencher la mesure sur le décéléromètre. Après quelques tours, on approche de la vitesse désirée ..... le mécanicien trouve s'est repère sur la piste, enfin la vitesse est atteinte, la mesure est effectuée.


 

La FEDERATION FRANCAISE DES VEHICULES D'EPOQUE (FFVE) rassemble + 1.000 membres (clubs, musées, professionnels des véhicules anciens), au total, on chiffre sur + 150.000 collectionneurs avec un patrimoine d'environ 600.000 véhicules anciens.

On peut rechercher l'implantation d'un Club, d'un Professionnel membre de la FFVE en utilisant ce module de recherche.

 
a+
Formation au contrôle des véhicules Anciens

L'Arrêté du 14 octobre 2009 a imposé le contrôle technique des véhicules de collection en France. L'arrêté n'a pas imposé aux contrôleurs techniques une nouvelle formation afin de se spécialiser dans le contrôle technique des véhicules de collection. Cependant, les Réseaux avaient déjà mis en place un module de formation spécifique pour mieux appréhender le contrôle d'un véhicule ancien.

10JODecretCTVoitureCollection

Nous proposons cette nouvelle formation afin de préparer le contrôleur aux exigences réglementaires du contrôle des véhicules de collection et des véhicules anciens (+ 30 ans).

10DS 13Alpine 13Traction 1937

Au cours du module, la réglementation spécifique aux véhicules de collection et aux véhicules anciens (avant 1960) ainsi que les instructions techniques (SR/V/FH-1B et SR/V044B) sont étudiées.

13Schema Fonctions H

Au niveau méthodologie,la technologie employée au niveau du freinage doit tenir compte de l'âge du véhicule. Les voitures les plus anciennes équipées de frein à câble exigent seulement un contrôle visuel du fonctionnement du mécanisme de freinage.

11 Vehicule 1900 Frein a cable 11 Vehicule 1910 Chassi Systeme cable1

 Au niveau des exigences européennes, le contrôleur doit tenir compte de la technologie appliquée sur le véhicule ancien en tenant compte de l'avancée technologique de l'époque. Au début de l’ère de l'Automobile, si le véhicule dépassait le 30km/h s'était déjà un exploit.

13 Evolutions technologiques Voitures

on pratique l'usage du freinomètre sur piste pour les anciennes voitures. Cependant, il faut atteindre la vitesse de 50 km/h pour réaliser la mesure.

13 Appareil Decelerometre 13 Essai Decelerometre Piste Rochetaillee

Un partenariat pédagogique avec le Musée de l'Automobile Henri Malartre de Rochetaillée sur Saône, permet aux stagiaires d'assister à un cours "pratique" sur site par le Directeur technique, un véritable passionné de voitures anciennes. Les stagiaires ont eu le privilège d'utiliser le freinomètre sur la piste du Musée ...... un grand moment d'émotion !!!

12Essai freinomètre Musee Rochetaillee1 12Essai freinomètre Musee Rochetaillee2

Au niveau des roues, au début de l'Automobile, les jantes sont fabriquées en bois, puis les frères Michelin imposent le pneu ....

12Roue Bois 12RoueBois111 Vehicule 1900 Frein a cable 1

Les fixations du capot moteur doivent être contrôlées, il y a un certain nombre de montages propre à chaque constructeur.

12Attaches Capot

Les voitures de collection et les voitures anciennes exigent de prendre des précautions de maniement des ouvertures..... Les propriétaires de ces véhicules veulent être rassurés sur le maniement de leur véhicule.

Le Contrôle Technique VL

Actuellement, il y a environ 6.000 centres en France et dans les DOM-TOM. On estime le besoin annuel à environ 500 contrôleurs pour compenser le départ à la retraite des contrôleurs , les démissions des contrôleurs en poste,...

LA REGLEMENTATION EN VIGUEUR AU METIER DE CONTROLEUR TECHNIQUE

Le site de l'UTAC - OTC rappelle la réglementation et vous allez être informé des points suivants:

En 1er, il faut que votre casier judiciaire "B2"soit sans condamnation.


Attention, au moment du dépôt de votre dossier de demande d'agrément à la préfecture du lieu d'implantation du centre, la préfecture va vérifier ce point, si il y a des condamnations sur votre B2, votre demande d'agrément est rejetée.

En 2e, le métier de contrôleur technique est réservé aux personnes ayant déjà une formation technique de la Maintenance Automobile. Cette exigence réglementaire a été assouplie au 1/01/2011.

" Un diplôme de niveau V (CAP, BEP) du ministère de l'éducation nationale dans une discipline de l'automobile : mécanique automobile (quelle que soit l'option complémentaire), carrosserie, tôlerie, électricité automobile, maintenance automobile et une formation spécialisée complémentaire dans le contrôle technique

Pourquoi le contrôle technique ?

L'évolution du parc automobile a conduit les différents pays à adopter des mesures de Sécurité routière pour limiter le nombre de tués et des blessés de la route.

Estimation du parc automobile mondial (VP+VU)

Au total le parc mondial dépasse les 900 millions de véhicules et avoisine très probablement le milliard avec en gros 700 millions de véhicules particuliers (VP) et près de 300 millions de véhicules utilitaires légers (VU).

Les chiffres pour la France donnent un parc à environ 38 millions de véhicules répartis en 30 millions de véhicules particuliers et 8 millions de véhicules utilitaires légers.

A partie des années 60, les ménages français se sont équipés en véhicule pendant la période les trente glorieuses. La progression constante du pouvoir d'achat des familles et la baisse du prix de vente des voitures ont facilité cette acquisition.

Tableau de l'évolution du parc automobile français

Tous les états ont entrepris une politique visant à réduire le nombre des victimes de la route.

 

En France, la Sécurité routière est devenue une priorité pour obtenir cet objectif.


 


 

  


 Le professeur L.G Norman (OMS) a établi qu'"un accident est rarement dû à une cause unique, il réside dans le comportement du complexe conducteur - milieu - véhicule au cours de quelques instants précédant l'accident".

Ces trois facteurs sont étroitement liés et tout accident a son origine dans la défaillance d'un seul ou de plusieurs de ces facteurs. Des études menées de par le monde ont tenté d'évaluer l'incidence de chacun de facteurs.

La formule de L.G NORMAN peut se schématiser:


 

Etat défectueux du véhicule

Les différents études disponibles ont démontré l'implication d'un état défectueux d'un véhicule comme
l'une des sources potentielles accidentogènes.

Des statistiques Nord américaine (National Mighway Trafic Safety Administration) et française (Prof SICARD) évaluent à 7% le nombre d'accident de la voie publique imputable à des vices techniques du véhicule.

En 2011 en France, sur les 17,99 millions de Visites Techniques Périodiques VL, 3,83 millions soit 21,31% sont déclarées non-conformes (Contre-visite).

Si les progrès techniques ont réduit le nombre d'accident imputable aux vices de fabrication et augmenté très notablement la sécurité des usagers des véhicules modernes, ils n'ont pas encore réussi à diminuer les vices imputables au vieillissement des organes.


 Les principaux pays ont mis en œuvre des dispositions réglementaires pour contraindre les propriétaires des véhicules à maintenir en état de rouler sur les voies publiques.

En France, le Code de la route précise l'obligation à son propriétaire de présenter son véhicule pour une inspection technique:

" Article R. 323-1. - Dispositions générales - Tout propriétaire d'un véhicule [..] n'est autorisé à le mettre ou le maintenir en circulation qu'après un contrôle technique ayant vérifié qu'il est en bon état de marche et en état satisfaisant d'entretien.

Le fait pour tout propriétaire de mettre ou maintenir en circulation un véhicule sans avoir satisfait aux obligations de contrôle technique fixées par le présent chapitre est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe."


mm

Résultats Examens Session 900 heures 2014

Résultats de l'examen de contrôle technique automobile session 900 heures 2014:

Ont été déclarés admis à la session de mars 2014:

- Basdemir Onder

- Bergal Naceredine

- Bouriah Mourad

- Brunet Déborah

- Cirtina Cristian

- Daffar Zahir

- Diatta René

- Dupré Cédric

- Gau Sébastien

- Gay Laurent

- Gherbi Ahmed

- Guio Eric

- Hallaoui Riad

- Kerkouba Kader

- Madj Jalel

- Mathias Didier

- Reynaud Pascal

- Tisseyre Joël

- Vangell Mathias

Ont été déclarés admis à la session de mars 2014 du module Véhicules Anciens & de Collection:

- Basdemir Onder

- Bergal Naceredine

- Brunet Déborah

- Cirtina Cristian

- Daffar Zahir

- Diatta René

- Dupré Cédric

- Gau Sébastien

- Gay Laurent

- Guio Eric

- Hallaoui Riad

- Kerkouba Kader

- Madj Jalel

- Mathias Didier

- Reynaud Pascal

- Tisseyre Joël

- Vangell Mathias

Ont été déclarés admis à la session de mars 2014 du module Gaz:

- Basdemir Onder

- Bergal Naceredine

- Brunet Déborah

- Cirtina Cristian

- Daffar Zahir

- Dupré Cédric

- Gau Sébastien

- Gay Laurent

- Kerkouba Kader

- Madj Jalel

- Mathias Didier

- Reynaud Pascal

- Tisseyre Joël

- Vangell Mathias

Formation agréée Contrôleur VL 900 Heures

Le métier réglementé de contrôleur technique des véhicules légers (- 3,5 tonnes) était réservé aux personnes ayant déjà une formation technique de la Maintenance Automobile. Cette exigence réglementaire a été assouplie au 1/01/2011 si la personne possède un diplôme de niveau IV (Bac professionnel, ...) de certaines filières professionnelles.

Cependant, au niveau V de formation, les exigences sont restées identiques à l'ancienne réglementation de l'Arrêté Ministèriel du 18 juin 1991(AM) modifié:

" Un diplôme de niveau V (CAP, BEP) du ministère de l'éducation nationale dans une discipline de l'automobile : mécanique automobile (quelle que soit l'option complémentaire), carrosserie, tôlerie, électricité automobile, maintenance automobile et une formation spécialisée complémentaire dans le contrôle technique automobile d'une durée d'au moins 900 heures."

L'Equipe pédagogique de la section de Contrôle Technique Automobile de l'Ecole Georges Guynemer entretient des liens étroits avec la profession à travers un partenariat avec le groupe SGS (Sécuritest et AutoSécurité) leader du contrôle technique en France et les professionnels.

 Le contenu pédagogique répond aux exigences réglementaires et à l'évolution professionnelle du contrôle technique VL en France. Il est agréé par la Commission du Ministère des Transports.


Notre programme de formation s'articule autour d'un enseignement de la pratique professionnelle d'un contrôleur et d'un enseignement théorique où le stagiaire doit apprendre la réglementation en vigueur, l'évolution technologique des véhicules, le système Qualité avec la maîtrise des procédures, l'Informatique et la relation avec la clientèle.

Il est très important que le stagiaire maîtrise l'ensemble des contenus des modules de formation afin d'être le plus "opérationnel" possible afin de s'assurer un placement rapide sur le marché du travail du contrôle technique automobile vl.

Actuellement, notre taux d'insertion professionnelle se situe entre 80 et 100 % en fonction de la mobilité géographique des formés.

Les centres de contrôle technique sont des petites entreprises (1 à 3 salariés). En conséquence, le contrôleur doit être en capacité de travailler en autonomie et parfois de remplacer le chef de centre lors de ses absences.

La chaîne de contrôle

L'atelier pédagogique est équipé d'une chaîne Actia Muller 10.000 récente (2008), tout l'équipement de la chaîne est renouvellé en fonction de l'évolution réglementaire. Par exemple, il a fallu remplacer le réglophare par un nouvel équipement pour tenir de la nouvelle exigence (2010) de relier le réglophare au PC du centre.

Notre chaîne est organisée en zone de contrôle comme dans un vrai centre. Le stagiaire apprendre avec rigueur la méthodologie de contrôle à mettre en oeuvre dans chaque zone.

L'ensemble des 10 fonctions du lexique est contrôlé à travers 5 zones. Il est installé des moyens de consultation des SR/V (méthodologie de contrôle) et du site de l'UTAC - OTC à proximité.

Lorsque le stagiaire doit traiter "une non-conformité" réglementaire, il utilise les classeurs (en ligne et physique) du système Qualité SGS. Au cours de sa formation, le stagiaire apprend les principales procédures à mettre en oeuvre et à traiter les non-conformités relevées. Il renseigne en ligne les imprimés qualité du centre, puis il réalise l'ensemble des démarchés pour traiter la non-conformité relevée.

 Une formation individualisée en informatique permet à chaque stagiaire la maîtrise de l'outil informatique. La réception des données de l'OTC, la saisie du certificat d'immatriculation, la saisie des informations liées à la facturation, la transmission des éléments d'identification du véhicule aux bancs de mesure, ... la réception des données au PC, le contrôle du futur PV de contrôle, l'édition du proces verbal (PV) et de la facture, .. sont des tâches quotidiennes du contrôleur.


Si le contrôleur veut s'assurer d'une information réglementaire ou technique, il va consulter les différentes sources d'information (intranet du Réseau, site de l'OTC, ...). Il réalise toutes les transmissions réglementaires entre le PC et les différents appareils de mesure de la chaîne de contrôle (bancs de freinage-suspension, pollution, réglephare, .. et TSP).


Le stagiaire a toujours accès à la bibliothèque du système Qualité, il peut aussi consulter les SR/V en vigueur ainsi que le lexique où sont indiqués les altérations à noter du Code de la Route.

La salle de cours est équipée de + 12 PC. Chaque PC est équipé du logiciel Adelsoft du groupe SGS pour apprendre la maîtrise d'un logiciel de contrôle.


Notre salle de formation est équipée d'un vidéo-projecteur. Cet outil pédagogique permet une présentation plus dynamique des contenus de la formation.

Les cours de la Réglementation, du Lexique (phrasier du contrôle) - SR/V, de la Technologie automobile, de la Communication sont présentés sous PowerPoint.

Période en entreprise

6 à 8 semaines en entreprise permettent au stagiaire de mettre en pratique ses acquis, de développer ses compétences et de s'intégrer au sein de l'entreprise. Ces périodes font partie intégrante de la formation et du diplôme et constituent ainsi un vecteur essentiel de l'insertion professionnelle.

L'équipe pédagogique assure un suivi sur le terrain pour suivre l'évolution professionnelle en vue atteindre les objectifs de la formation.

Débouché et Evolution professionnelle:
Contrôleur(se) technique en automobile.

Evolution professionnelle :
Le (la) contrôleur(se) technique automobile peut s'orienter vers des postes à responsabilité : chef de ligne, chef de centre et Exploitant

Nota: sa progression professionnelle est fonction de sa mobilité géographique, de son investissement personnel dans les connaissances du contrôle technique et de sa capacité à assumer les responsabilités de la fonction visée.

Contact: Antonio MENDES DA PAULA e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Gilles TISSIER e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

ECOLE GEORGES GUYNEMER

Section Contrôle Technique Automobile

37 rue Challemel Lacour

69007 Lyon

Lu 7794 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Publié dans Formation
Connectez-vous pour commenter

Abonnez-vousà notre newsletter

EVENEMENTS

PHOTOS & VIDEOS

Liens connexes

Style Setting

Fonts

Layouts

Direction

Template Widths

px  %

px  %